BFMTV

Greffé des poumons et du cœur, Jonathan Drutel enchaîne les exploits sportifs

Atteint de la mucoviscidose, Jonathan Drutel est pourtant un sportif extraordinaire. Malgré une double greffe, il a réussi à finir l'Iron Man de Nice, une course éprouvante. Il raconte son histoire dans un livre.

Personne ne l'a cru quand il a dit qu'il courrait un jour l'Iron Man de Nice. Pourtant Jonathan Drutel n'en était pas à son coup d'essai depuis sa double greffe du cœur et des poumons il y a dix ans. En 2017, cet habitant de Francheville, près de Lyon, avait déjà réussi l'exploit terminer le marathon de Paris. Et encore avant, il avait levé les bras en haut du mont Ventoux.

3,8 km de natation, 180 km de vélo et un marathon

Chacune de ces victoires l'a poussé à repousser ses limites. En 2018, il est donc venu à bout de la mythique course Iron Man de Nice: 3,8 kilomètres de natation, 180 km de vélo et un marathon pour finir. Un exploit qu'il raconte dans un livre intitulé Jonathan Drutel, Ironman. 

"Moi, Jonathan Drutel, neuf ans après ma greffe cardio-pulmonaire, dix ans après une première greffe bi-pulmonaire qui a failli me coûter la vie, je suis prêt à sauter dans le vide, à me surpasser, à gravir mon Everest, celui qui risque de changer ma vie pour toujours", écrit-il dans son livre.

"C'est une manière de me montrer que je suis bien en vie. Quand on a été en détresse respiratoire, le fait de voir qu'on peut faire du sport, ça nous rassure", confie-t-il à BFM Lyon plus d'un an après son exploit.

Un message d'espoir

Avant de parvenir à cet exploit, personne ne le croyait capable de réussir, lui qui est obligé de prendre "plus d'une trentaine de médicaments par jour" et a un suivi médical très strict. 

"Le fait de dire que j'ai reçu deux transplantations, qu'on ne donnait pas cher de ma peau, et que finalement je suis en vie et j'ai réussi à faire un Iron Man, c'est un message d'espoir", affirme Jonathan Drutel. 

Le trentenaire, ingénieur quand il ne court pas, ne souhaite d'ailleurs pas s'arrêter là. Son prochain défi: l'Iron Man de Vichy au mois d'août 2020.

Lucie Jung avec Benjamin Rieth