BFMTV

Grand débat et commission nationale du débat public: mode d'emploi

Un cahier de doléances dans la mairie de Cagnes-sur-Mer.

Un cahier de doléances dans la mairie de Cagnes-sur-Mer. - Valery Hache - AFP

Si les contours du grand débat national voulu par le gouvernement sont encore flous, les grandes lignes semblent bien tracées.

A quelques jours du lancement du grand débat national voulu par l'exécutif afin de sortir de la crise des gilets jaunes, les contours de ce dernier, qui doit débuter le 15 janvier et s'étendre jusqu'à la mi-mars, restent encore flous.

Quatre thèmes majeurs

Le gouvernement a bien fixé quatre thèmes majeurs, qui devront inévitablement être abordés: "mieux accompagner les Français pour se loger, se déplacer, se chauffer", "rendre notre fiscalité plus juste, plus efficace, plus compétitive", "faire évoluer la pratique de la démocratie" et "rendre l'Etat et les services publics plus proches des Français et plus efficaces." L'immigration, d'abord annoncée par Emmanuel Macron comme un thème à part entière, a finalement été intégrée au thème "citoyenneté".

Pour que remontent plus facilement les désirs des Français, les maires du pays seront également mis à contribution et des salles municipales devront être proposées afin que s'organisent des réunions. 

Le rôle central de la CNDP

C'est la Commission nationale du débat public (CNDP), qui aura pour mission de mener les débats puis de recueillir et synthétiser les suggestions et réclamations qui émaneront de ces rencontres.

Présidée par l'ancienne ministre Chantal Jouanno, qui a finalement annoncé son retrait du pilotage ce grand débat à la suite de la polémique liée à son salaire, la Commission devrait mettre en ligne dans les jours à venir une plateforme numérique sur laquelle les Français pourront s'exprimer.

Là, sera disponible un kit de méthodologie à l'adresse de tous ceux qui souhaitent organiser une réunion. D'après le Journal du Dimanche, qui a pu consulter ce document, il s'agira d'indiquer "le lieu, la date, l’heure et le nombre de participants" sept jours avant sa tenue. Il y est également indiqué que "l’animateur doit être neutre" et qu’"aucune position ne doit être favorisée."

"Chacun peut organiser un débat, à l'échelle du quartier, de la commune, de la région, d'une association en s'aidant d'un kit pour la tenue des débats proposé par la CNDP", précise la Commission. Les contributions seront ensuite recueillies sur la plate-forme. 

Les déplacements d'Emmanuel Macron

De son côté, après avoir rendu public sa "lettre aux Français", Emmanuel Macron ira à la rencontre des maires dans toute la France, en commençant le 15 janvier par l'Eure, puis le Lot le 18 janvier.

Entre temps, les cahiers de doléances déjà mis à disposition dans certaines mairies depuis plusieurs semaines seront également remis à la CNDP.

Hugo Septier