BFMTV

Gay Games: un patron annonce qu’il va reverser les bénéfices d'une commande à la Manif pour tous

La 10e édition des Gay Games se tient du 4 au 12 août 2018 à Paris.

La 10e édition des Gay Games se tient du 4 au 12 août 2018 à Paris. - AFP

Un chef d’entreprise spécialisée dans la vente de boissons à Paris a annoncé la veille de l’ouverture des Gay Games qu’il comptait "reverser tous les bénéfices" d'une commande à la Manif pour tous.

Cette commande lui posait "un problème moral". Depuis vendredi dernier, le message d’Emmanuel de Préval, aka Prévalito sur les réseaux sociaux, fait polémique. Ce patron d’une petite entreprise francilienne spécialisée dans la vente de boissons s’est félicité d’avoir reçu une commande de la part de l’organisation des Gay Games, un événement sportif et culturel qui se déroule du 4 au 12 août à Paris et dont le but est de promouvoir les valeurs de diversité, de respect et d'égalité.

Sur Twitter, le chef d’entreprise a annoncé qu’il allait "reverser tous les bénéfices (de cette commande) à la Manif pour tous".

"Comme ça nous posait un vrai problème moral de bosser pour des communautaristes, on a décidé de reverser tous les bénéfices à @LaManifPourTous. Merci au lobby LGBT pour sa générosité pour de si belles causes", a-t-il écrit dans un tweet.

Le message n’a pas manqué de faire réagir des internautes qui se sont empressés de faire une capture d’écran avant que le tweet ne disparaisse et que le chef d’entreprise ne passe son compte en privé.

Cela n’a pas empêché les twittos de poursuivre leur enquête et de découvrir d’autres événements pour lesquels le gérant de la société Barnum avait été sollicité. De précédents tweets à caractère homophobe ont également été retrouvés ainsi que sa participation à une manifestation anti-mariage pour tous.

La commande annulée

Face à ce tollé, les retombées négatives ne se sont pas faites attendre. Sur Google, des internautes ont entrepris de faire baisser sa note en laissant des commentaires négatifs.

Marc Knülle, arbitre international franco-allemand et officiant pour le tournoi de hockey sur gazon des Gay Games, avait ainsi commandé à la société Barnum plus de 3.800 euros de boissons en vue d’une soirée organisée le 7 août. En apprenant que l’un de ses prestataires avait partagé des propos homophobes, Marc Knülle a décidé d’annuler sa commande, comme le rapportent nos confrères de France 3. L’organisateur a même fait savoir dans un courrier adressé à Barnum qu'il préférait "boire de l'eau plutôt que de se désaltérer avec une boisson venant de cette compagnie".

Hervine Mahaud