BFMTV

Nanterre: les étudiants votent le blocage administratif de la fac

Le blocage de l’université de Nanterre se poursuit après un vote des étudiants réunis en assemblée générale mardi.

Quelque deux cents étudiants opposés à la réforme de l'université, réunis en assemblée générale mardi à Nanterre, ont voté le "blocage administratif" de leur fac, la dernière à être encore paralysée, pour tenter notamment d'empêcher la tenue des partiels.

La proposition de bloquer les bâtiments administratifs de la faculté, visant notamment à empêcher le personnel universitaire de pouvoir travailler normalement et donc d'organiser - même en ligne - les examens, a été votée à la quasi-unanimité, mais ses modalités n'ont pas été précisées dans l'immédiat.

L'université de la banlieue ouest de Paris, qui compte 32.000 étudiants, est la dernière à être entièrement bloquée, après l'évacuation de Rennes-2 lundi par les forces de l'ordre.

Examens en ligne et devoirs maison

Après le blocage et l'annulation de partiels délocalisés en fin de semaine dernière dans un centre d'examens à Arcueil (Val-de-Marne), le président de l'université a assuré mardi dans un communiqué que "les examens se tiendront, fût-ce dans des formats inédits".

Ces partiels se feront sous forme d'"oraux, épreuves en lignes écrites et en temps limité, travaux à la maison, mini-mémoires ou encore QCM en ligne, (...) en respectant un délai de convocation de cinq jours pour les épreuves en temps limité", a-t-il assuré.

"Les équipes techniques travaillent déjà à la fiabilisation des solutions numériques qui permettront, le cas échéant, des examens en ligne à grande échelle", une solution déjà mise "en oeuvre dans de nombreux autres établissements d'enseignement supérieur, et pas seulement en temps de crise", a-t-il ajouté, soulignant que "dans leur grande majorité", les examens avaient "déjà eu lieu ou sont d'ores et déjà reprogrammés".

H.M. avec AFP