BFMTV

Durée, épreuve: à quoi ressemblera le grand oral du bac dès 2021?

Ce jeudi, une note parue au Bulletin officiel de l'Education nationale définit les contours du "grand oral", épreuve inédite du bac nouvelle formule que passeront les élèves en 2021.

C'est l'une des pièces maîtresses des habits neufs que revêtira le bac dès 2021. Une note parue au Bulletin officiel du ministère de l'Education nationale ce jeudi vient dessiner les contours du "grand oral", le nom très solennel donné à l'une des cinq épreuves terminales de l'examen entré dans son ère moderne sous Napoléon Ier.

En plus de cet oral, les candidats devront aussi plancher sur l'épreuve de philosophie, sur celles sanctionnant leurs deux spécialités et verront la note de l'épreuve anticipée de français s'ajouter à cette bande de quatre pour composer 60% de leur moyenne finale. 

Le grand oral, dont le coefficient sera de 10 pour le bac général et de 14 pour le bac technologique, sera scandé en séquences successives.

20 minutes de préparation 

Face à deux enseignants relevant de deux disciplines différentes, dont au moins l'une des options du candidat, celui-ci devra proposer deux questions, élaborées avec ses professeurs, portant isolément sur les spécialités suivies voire même les croisant. Il les proposera au jury sur une feuille, signée par les deux professeurs de spécialité. Le binôme visant son passage choisira une des deux problématiques. L'élève aura alors vingt minutes pour préparer l'oral. 

Celui-ci débutera par cinq minutes de présentation du sujet, un exposé auquel l'élève procédera sans note et debout, pouvant éventuellement s'appuyer sur un support, par exemple une illustration. Ce document annexe ne sera quant à lui pas évalué. Les dix minutes suivantes seront consacrées à un échange lors duquel le jury interrogera le candidat sur le thème abordé et se réservera le droit de questionner ses connaissances du programme des enseignements de spécialité plus largement, le tout "pour l'amener à préciser et approfondir sa pensée", souligne la note du Bulletin officiel.

Enfin, l'élève devra expliquer en quoi la question étudiée est liée à son projet d'étude et développer ce dernier.

"Le jury mesure la capacité du candidat à conduire et à exprimer une réflexion personnelle témoignant de sa curiosité intellectuelle et de son aptitude à exprimer ses motivations", dit la note.

Lors des interrogations et de l'échange portant sur ses études à venir, l'élève pourra s'asseoir.

Robin Verner