BFMTV

"Des larmes de joie": une buraliste raconte le moment où quatre SDF empochent 50.000 euros avec un Banco

Interrogée sur BFMTV ce mercredi matin, Marie Salvi, employée du bar-tabac Le Minuit à Brest, qui a validé le ticket gagnant, raconte la scène.

Jour de chance pour quatre sans-abris à Brest: alors qu'ils faisaient la manche devant un bar-tabac, une cliente leur a offert un billet de loterie. Les SDF ont gagné une somme de 50.000 euros, a révélé mardi la Française des jeux.

Marie Salvi, employée du bar-tabac Le Minuit à Brest, est celle qui a validé le ticket gagnant.

"La cliente est passée ce dimanche 20 septembre faire ses achats comme à son habitude et elle a décidé de faire sa petite bonne action de la journée en leur offrant ce Banco, et elle leur a offert 50.000 euros", raconte la buraliste.

Selon elle, la cliente à l'origine de ce cadeau n'est pas encore au courant de la bonne nouvelle. Mais Marie Salvi espère qu'"avec toute cette retombée médiatique, elle saura qu'elle a fait une très bonne action, qu'elle a changé la vie de ces quatre personnes".

"Beaucoup d'euphorie, de joie, de bonheur"

Les quatre SDF ignoraient la somme gagnée et "s'en sont rendus compte en venant le vérifier avec moi".

"Au début, on a cru que c'était 25.000 euros qu'ils avaient gagné mais en vérifiant par rapport aux gains de la FDJ, on s'est rendu compte que c'était bien 50.000 euros qu'ils avaient gagné", poursuit Marie Salvi.

En apprenant la nouvelle, les sans-abris ont vécu un véritable ascenseur émotionnel selon la jeune femme. "Il y a eu beaucoup d'euphorie, de joie, de bonheur. Des larmes aussi, des larmes de joie, parce que 50.000 euros ça change une vie à tout niveau", décrit-elle.

"Ils ont décidé de quitter Brest"

Les gagnants se sont partagés la somme de manière équitable, empochant chacun 12.500 euros. Ils n'ont pas donné plus de détails quant aux projets qui souhaiteraient réaliser avec cette somme, mais Marie Salvi espère "qu'ils vont faire quelque chose de magnifique avec cet argent".

"J'ai pas eu vent personnellement des projets qu'ils avaient par rapport à cet argent mais j'espère en tout cas qu'ils auront de bons projets et que ça leur permettra de se réinsérer comme il faut dans la vie".

Ce qui est certain selon elle, c'est que les quatre SDF ont "décidé de quitter Brest".

Shéhérazade Ben Essaid