BFMTV

Départs en vacances: pic de bouchons à 640 km

-

- - -

Du rouge en Rhône-Alpes et en Auvergne, de l'orange partout ailleurs: les automobilistes qui ont pris la route des vacances samedi ont affronté un pic de bouchons vers midi avec 640 kilomètres de congestions cumulées, surtout en vallée du Rhône. Mais la décrue est désormais amorcée.

Pour ce "petit samedi" estival, après les gros départs du week-end prolongé du 14 juillet, Bison Futé a observé samedi jusqu'à 570 kilomètres de bouchons cumulés en province au moment de la pause méridienne. En vallée du Rhône, où se situe l'essentiel des difficultés, Bison Futé a comptabilisé jusqu'à 190 kilomètres de retenues aux alentours de 12 heures mais peu avant 14 heures, ce chiffre était ramené à 120 kilomètres.

Sur l'ensemble de l'hexagone, les bouchons étaient ramenés à 419 kilomètres vers 14 heures. "Les conditions de circulation sont en cours d'amélioration. Le trafic est désormais engagé dans une tendance baissière", a souligné auprès de l'AFP, Séverine Besson, co-directrice du Centre régional d'information et de coordination routières (Cricr) Rhône-Alpes-Auvergne.

Pare-chocs contre pare-chocs dans la vallée du Rhône

En vallée du Rhône, sous une chaleur pesante - le département du Rhône est placé en vigilance orange canicule - les vacanciers continuent de rouler pare-chocs contre pare-chocs sur de larges tronçons de l'A7 en traversant le département de la Drôme. À défaut de rouler au frais, les vacanciers qui décideraient de s'arrêter sur les aires d'autoroutes de la région Rhône-Alpes devraient un peu mieux respirer puisque l'épisode de pollution à l'ozone, débuté vendredi, a pris fin ce samedi à 13 heures, a indiqué Air Rhône-Alpes.

Probablement échauffés par le bouchon persistant situé à l'approche de l'agglomération lyonnaise, au péage de Villefranche-Limas sur l'A6, les automobilistes sont invités à prendre un grand bol d'air avant de se plonger dans la nasse de l'A7 où il faut compter au moins 2 heures 15 de trajet entre Lyon et Orange au lieu de 1 heure 40 en temps normal. À partir de Valence, "l'autoroute du soleil" fait figure d'entonnoir avec des flux très denses en provenance du nord via l'A6 et des Alpes via l'A49.

L'Île-de-France dégagée

Sur l'A7, les automobilistes circulent en accordéon sur 10 kilomètres entre Reventin-Vaugris et Roussillon, 53 kilomètres entre Albon et Livron-sur-Drôme et 18 kilomètres entre La Garde-Adhémar et Allan. En Île-de-France, où les estivants sont partis dès l'aube, Bison Futé ne comptait plus que 20 kilomètres de ralentissements en début d'après-midi. D'autres difficultés étaient signalées en direction de l'Italie, avec 1 heure à 1 heure 30 d'attente au tunnel du Mont-Blanc, et des ralentissements d'une dizaine de kilomètres sur l'A10 et l'A63 autour de Bordeaux.

Au fur et à mesure de l'avancée de la migration estivale, les autoroutes bordant l'arc méditerranéen enregistraient toujours davantage de bouchons surtout l'A9, avec 21 kilomètres à hauteur de Narbonne en direction de l'Espagne et 34 kilomètres dans l'Hérault dans le sens des retours. Des difficultés étaient également signalées dans l'ouest du pays. Bison Futé a classé la journée verte au niveau national, mais orange sur l'arc méditerranéen dans le sens des retours.

Attention aux conditions climatiques

Les automobilistes sont aussi appelés à rester vigilants en raison des conditions climatiques, sur une diagonale allant du département de l'Yonne au Pays Basque. Météo France a en effet classé 26 départements en vigilance orange pour les orages. À partir de la mi-journée, ils deviendront particulièrement actifs, voire violents sur le Midi-Pyrénées, le Limousin, l'Auvergne et l'ouest de Rhône-Alpes. Ils s'étendront aussi en cours d'après-midi jusqu'à la Bourgogne, a prévenu Météo France.

Dans les départements concernés par la vigilance orange, Météo France attend "de nombreux impacts de foudre, de fortes averses de grêle et de pluie et, par place, de violentes rafales de vent".

la rédaction avec AFP