BFMTV

Coronavirus: Hawaï renvoie les touristes qui ne respectent pas le confinement

L'Etat d'Hawaï a décidé de sanctionner les touristes qui ne respecteraient pas la quatorzaine qui leur est imposée en arrivant sur l'archipel. Elle a été prolongée jusqu'au 31 mai pour lutter contre la propagation du Covid-19.

La Hawaii Tourism Authority, dont l'une des missions consiste traditionnellement à accueillir les visiteurs sur l’archipel du 50e État des Etats-Unis, est désormais aussi chargée de renvoyer les touristes chez eux, rapporte CNN. La Hawaii Tourism Authority a consacré une enveloppe de 25.000 dollars (23.000 euros) pour les frais de renvoi des touristes qui refusent de respecter la quatorzaine stricte mis en place par l’Etat afin qu'ils se protègent et protègent les autres. La quatorzaine a d’ailleurs été prolongée - au même titre que le confinement imposé aux habitants depuis le 1er avril - jusqu’au 31 mai.

"Ce n’était pas une décision facile à prendre", a indiqué le gouverneur David Ige. "Je sais que cela a été difficile à vivre pour tout le monde. Les entreprises doivent rouvrir. Les gens veulent mettre fin à ce confinement et nous voulons revenir à la normale. Mais ce virus est potentiellement mortel, en particulier pour les personnes âgées et les plus vulnérables, qui ont des comorbidités. Grâce à nos résidents, nous aplanissons la courbe, sauvons des vies et évitons une résurgence de ce virus en refusant de rouvrir prématurément."

>>> Coronavirus: les recommandations de l'Académie de médecine pour la réouverture des écoles

13 décès pour 601 cas confirmés sur l’archipel

L'État d’Hawaï avait déclaré deux jours plus tôt, dans un communiqué de presse, que les dispositions relatives aux voyages à l'étranger étaient prises en charge par la Visitor Aloha Society, une organisation à but non lucratif qui aide les touristes à gérer les problèmes lors de leur visite, tels qu'une urgence médicale. Dans le cadre de cette crise, elle peut organiser le voyage de retour et payer le billet du contrevenant, précise CNN.

19 personnes ont été rapatriées vers leurs aéroports d’origine depuis le début de la crise sanitaire. "La possibilité de rapatrier rapidement les personnes dans leurs aéroports d'origine pendant la crise des coronavirus aide grandement les forces de l'ordre à garantir le succès de nos mesures d'urgence à l'échelle de l'État", a déclaré la procureure générale d'Hawaï Clare Connors. L’université Johns Hopkins a recensé 601 cas de contamination, et 13 décès liés au coronavirus sur l’archipel.

Quentin Migliarini