BFMTV

Charlie Hebdo: Les obsèques de cinq victimes ont eu lieu à travers la France

Le dessinateur Luz, à droite, se rend à l'enterrement d'Elsa Cayat.

Le dessinateur Luz, à droite, se rend à l'enterrement d'Elsa Cayat. - Dominique Faget - AFP

Des centaines de personnes étaient présentes, ce jeudi, aux cérémonies en l'honneur d'Elsa Cayat, de Tignous, de Wolinski et du policier Franck Brinsolaro. BFMTV.com revient sur les hommages rendus par leurs proches et par des ministres.

Plus d'une semaine après les attentats qui ont touché la France, les obsèques de plusieurs victimes se déroulent ce jeudi. Alors que les obsèques de Tignous étaient publiques, celles de la psychanalyste Elsa Cayat, du spécialiste de l'économie Bernard Maris, du dessinateur Wolinski et du policier Franck Brinsolaro se sont tenues loin des caméras. Mercredi, c'est le dessinateur Cabu qui a été enterré à Châlons-en-Champagne.

Les ministres de la Culture, de l'Intérieur et de la Justice se sont rendus aux différentes cérémonies, ainsi que de nombreuses personnalités publiques. La question d'un hommage national aux Invalides pose encore question et semble diviser les familles des victimes.

16h27 DIAPORAMA - les cérémonies en l'honneur des victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo

16h11 - Georges Wolinski et Elsa Cayat sont inhumés au cimetière Montparnasse

Les cendres de Georges Wolinski sont arrivées au cimetière Montparnasse, acclamées par la foule. Plus tôt dans la journée, Elsa Cayat, la psychanalyste du journal, a été inhumé dans le quartier juif du cimetière. "Là, c'est vraiment fini pour moi. Je ne le réalise toujours pas, mais j'ai vu le cercueil descendre..." raconte Paulus Bolten, le mari d'Elsa Cayat.

15h55 - Wolinski: "ils ont tué un homme, mais pas ses idées"

La ministre de la Culture Fleur Pellerin, l'ex-patron de Charlie Hebdo Philippe Val et l'ancienne collaboratrice du journal Caroline Fourest étaient présents lors de la cérémonie en l'honneur du dessinateur de presse, tué à l'âge de 80 ans.

L'un des derniers dessins de Wolinski, représentant un couple faisant l'amour, la femme tenant la main d'un autre homme flottant vers le ciel et se dirigeant vers Saint-Pierre, était exposé sur un chevalet. Sa troisième fille, Elsa Wolinski, qui avait rendu un hommage poignant à son père dans Elle, a déclaré à BFMTV: "je commence à comprendre qu'il est mort. Ils ont tué un homme, mais pas ses idées", a-t-elle répété. 

14h27 - Un millier de personnes, dont Bernard Cazeneuve, assistent aux obsèques du policier Franck Brinsolaro

Un corbillard doté d'une banderole noire où était inscrit "Je suis Francky" a emmené Franck Brinsolaro, le policier de 49 ans chargé de la protection de Charb, qui a été tué vendredi dernier lors de l'attaque contre la rédaction de Charlie Hebdo. 

Le ministre de l'Intérieur et les députés UMP et UDI de l'Eure, Bruno Le Maire et Hervé Morin, ont présenté leurs condoléances à la veuve du policier. Des habitants et des policiers ont assisté à la cérémonie à Bernay, à l'abri des caméras. "Quelle admirable profession que d'accepter de protéger la vie des autres au risque de sa propre vie", a souligné l'évêque d'Evreux, Monseigneur Nourrichard.

14h - Vidéo - L'humoriste Christophe Alévêque chante Bella ciao aux funérailles de Tignous

Christophe Alévêque s'est fait accompagner d'un musicien pour entonner le chant de la résistance italienne, qui a été repris par la salle. Avant de commencer à chanter, il a déclaré: "nous avons un genou à terre, mais l'essentiel c'est de ne pas avoir les deux, on pourrait se mettre à prier."

13h10 - Christiane Taubira: "En France, on peut tout dessiner, y compris un prophète"

La ministre de la Justice était la dernière à rendre hommage à Tignous, qui "appartenait à cette haute et grande lignée des dessinateurs judiciaires", a déclaré Christiane Taubira. "Il avait ce crayon magique avec lequel il voulait nous transmettre les émotions d'un procès. Depuis 2010, il se rendait dans des établissements pénitentiaires, il avait un projet de faire des reportages autour des relations humaines en détention. Il envisageait de publier une bande dessinée. Le ministre de la justice y contribuera si nécessaire."

"Y a-t-il des tabous en France? Mais oui, le syndicat de l'imprimerie et de la presse, a plaisanté la ministre, avant d'ajouter, plus grave: "mais c'est le seul. En France, on peut tout dessiner, y compris un prophète, parce qu'en France, pays de Voltaire et de l'irrévérence, on a le droit de se moquer de toutes les religions". "Les dessinateurs de Charlie Hebdo "ont éduqué, parfois à notre insu, plus de trois générations. Ils étaient journalistes, dessinateurs, déconneurs", a ajouté Christiane Taubira, avant d'énumérer les victimes des attentats. "Après ces crimes odieux, nous constatons que quelque chose s'était avachi en nous. Nous devons retrouver l'humanisme et l'intransigeance qui caractérise Tignous." On a dit que ce 11 janvier fut un jour sans mot, mais il y avait ces pancartes et ces crayons brandis, qui nous promettent tant de dessins".

12h50 - la dessinatrice Corrine Rey, dit Coco, aux obsèques de Tignous: "sans toi et les autres, ce ne sera plus le même journal"

La dessinatrice Corrine Rey, dit Coco, a rendu un hommage au dessinateur Tignous, en s'adressant directement à lui à l'occasion de ses funérailles. "Mon Titi, ça te ferait bien chier de nous voir ici, tous avec nos gueules ravagées, mais on est là, alors arrête de râler. Avant ce massacre, je serrais notre Charb dans les bras en lui disant, si je n'avais pas une vie je l'aurais faite avec toi. J'aurais tout aussi bien pu te dire la même chose. (...) Toi, le dessinateur de talent, le génie de la couleur, qui s'endormait sur sa chaise en plein milieu de phrase. Sans toi et les autres, ça ne sera plus pareil, ce sera un autre journal. On continuera sur la même ligne, comme on l'a toujours fait. T'avais jamais peur, mon Titi, nous non plus. Je te dis ça mais c'est pas vrai, je suis morte de trouille", a-t-elle ajouté.

12h30 - Quelle date pour l'hommage national ?

L'idée d'un hommage national semble diviser les familles des victimes de Charlie Hebdo. Un hommage aux Invalides devait avoir lieu vendredi, il a été reporté la semaine prochaine à une date encore inconnue, vraisemblablement lorsque toutes les cérémonies d'obsèques auront eu lieu.

12h - Wolinski incinéré à Paris

Le dessinateur de Charlie Hebdo Wolinski a été incinéré au cimetière du Père Lachaise en fin de matinée. Georges Wolinski était âgé de 80 ans, il sera inhumé dans l'après-midi au cimetière de Montparnasse à Paris.

11h45 – Bernard Cazeneuve aux funérailles de Franck Brinsolaro

Les obsèques de Franck Brinsolaro, le garde du corps de Charb ont lieu à Bernay en Normandie. Bernard Cazeneuve est présent à la cérémonie qui a commencé vers 11 heures, 250 policiers ont également fait le déplacement. Des habitants de la ville se recueillent à l’extérieur de l’église.

11h30 – Cérémonie pour Tignous à Montreuil

Une cérémonie a lieu à Montreuil en hommage au dessinateur Tignous. Des dessins sont réalisés sur son cercueil et projetés au mur. Il doit être inhumé au cimetière du Père Lachaise à Paris. De nombreux proches sont présents, dont son épouse, Chloé Verlhac. Christiane Taubira, ministre de la Justice est également sur place.

C. B avec J.S