BFMTV

Ces fabricants qui surfent sur la mode du "Made in France"

-

- - -

Ce mardi, Nicolas Sarkozy est en Haute-Savoie, pour vanter le label "Origine France Garantie". Les produits fabriqués en France sont de plus en plus populaires auprès des consommateurs. Un "Made in France" devenu argument marketing pour certains fabricants…

Le "Made in France" est au cœur du débat politique ce mardi. Le Président de la République visite ce matin à Sallanches en Haute-Savoie l'usine Rossignol, un des leaders mondiaux de la production de skis. Il y a un peu plus d'un an, la société avait annoncé la relocalisation en France de sa production de paires de skis junior. Pour Nicolas Sarkozy, cette visite est l'occasion de rappeler les enjeux de la marque France sur le marché intérieur, comme à l'export.
Dans ce contexte, il se trouve que le "Made in France" est de plus en plus populaire : un sondage Ifop du mois dernier révèle que 66% des Français sont prêts à payer un peu plus pour acheter tricolore.

« Maintenant, même le bobo aime qu’on lui dise que c’est fait en France »

Reportage chez un de ces fabricants, qui surfe sur la mode du "Made in France". Nicolas Trub, un ingénieur d’une quarantaine d’années installé à Montrouge dans les Hauts-de-Seine : « J’ai du "Made in France" culturel : le tire-bouchon De Gaulle, une pince à saucisses fabriquée dans les Vosges… ». Pour lui, vendre ces multiples objets, fabriqués dans différentes usines de France, c’est surtout une conviction : « Acheter des choses fabriquées pas loin, ça me fait plaisir ». Un plaisir, mais aussi une entreprise rentable : « Quand je l’ai créée en 1995, ça n’intéressait personne, à part quelques vieux schnokes. Maintenant, même le bobo aime bien qu’on lui dise que c’est fait en France, et les touristes ne veulent plus repartir avec un produit qui ne soit pas fabriqué en France ».
Et l'argument du "Quand c'est produit en France, c'est plus cher", n'est pas forcément valable : « La petite cuillère avion, je la vends à 8 euros, alors qu’arrivée de Chine, elle est à 12 euros ».
Et le petit plus pour ces fabricants aujourd'hui : le "Made in France" est devenu un vrai argument marketing.

« Une vraie démarche citoyenne… »

Hervé Gibet est le créateur du site Internet La Fabrique hexagonale, qui recense et oriente les consommateurs à la recherche du "Made in France". Qui sont aujourd'hui ces clients du Fabriqué en France ? « Quand j’ai lancé ce site, c’était clairement un public qui voulait se protéger contre les "vilains étrangers". Maintenant, c’est un peu de tout, des gens un peu perdus, qui disent : à partir de maintenant je n’achète plus tel produit parce que je n’aime pas la façon dont il est fabriqué. Globalement, ce sont des gens qui ont certainement les moyens d’acheter des produits plus chers et puis des gens qui n’ont visiblement pas des moyens énormes mais disent : j’ai repéré tel truc et dans deux mois je pourrai me l’acheter. Ils ont une vraie démarche citoyenne, ça a vraiment un sens pour eux ».

« La pastille "Made in France" attire l’œil et les ventes augmentent »

Hanane El Riz est la patronne du site internet 30eurosmaxi.com. Preuve que le "Made in France" ne coûte pas forcément des fortunes, elle propose des idées de cadeaux fabriqués en France : « Je trouve normal de proposer les produits du pays où je vis. Des bougies parfumées au pastis, des stickers pour iPad ou iPod… Sur la fiche produit, il y a une petite pastille qui précise "Made in France" ; ça attire l’œil et les ventes augmentent dans ces cas-là ».