BFMTV

Carte du déconfinement: rouge, orange ou vert? Quelle couleur pour les départements d'Auvergne-Rhône-Alpes

Photo d'illustration

Photo d'illustration - Sébastien Bozon - AFP

Le directeur général de la Santé a dévoilé ce jeudi la première carte catégorisant en vert, en orange ou en rouge les départements français pour adapter le déconfinement. Voici ce qui a été décidé pour les départements d'Auvergne-Rhône-Alpes.

La première carte catégorisant les départements en vert ou rouge a été dévoilée ce jeudi. Cette carte qui fait suite aux annonces d'Edouard Philippe mardi doit permettre d'adapter le déconfinement "aux réalités locales" à partir du 11 mai, en fonction de l'état de l'épidémie sur chaque territoire. 

Pour la ville de Lyon et le département du Rhône, c'est la couleur "orange" qui a été déterminée. Cela signifie que dans au moins un des deux critères (circulation du virus et capacité en réanimation), le département est en "orange". C'est également le cas pour l'ensemble des départements de la région. 

Voici les couleurs attribuées pour chaque département de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

>Ain: orange.
>Allier: orange.
>Ardèche: orange.
>Cantal: orange.
>Drôme: orange.
>Isère: orange.
>Loire: orange.
>Haute-Loire: orange.
>Puy-de-Dôme: orange.
>Rhône/Métropole de Lyon: orange. 
>Savoie: orange.
>Haute-Savoie: orange.

Carte
Carte © -

Une carte évolutive

Cette carte a vocation à évoluer tous les jours, avant d'être "cristallisée" le 7 mai. Chaque département sera alors fixé sur sa catégorie "rouge" ou verte" pour le déconfinement du 11 mai. Le déconfinement pourra prendra "une forme plus stricte" dans les départements classés "rouge" a indiqué le Premier ministre en début de semaine. Une majorité d'obligations seront toutefois communes aux départements des catégories vertes et rouges. 

L'attribution de la couleur dépend de trois critères: le taux de nouveaux cas de coronavirus sur une période de sept jours, la tension des capacités hospitalières et le niveau de préparation de chaque territoire pour pouvoir tester les patients présentant des symptômes et détecter les personnes en contact avec les personnes contaminées. 

Carole Blanchard et Florian Bouhot