BFMTV

Calais, la coupe au cœur

-

- - -

Pour la première fois de l’histoire de la Coupe de France, un club amateur de CFA, gagne son billet pour la finale. Bordeaux, le champion de France en titre, ne résiste pas à la passion et à la fougue des Calaisiens.

[Retour au sommaire]

Coupe de France 2000 ½ finale : Calais-Bordeaux 3-1 (A-P)
Petit poucet de cette compétition, le CRUFC (Calais Racing Union Football Club), pensionnaire de CFA se réjouit de retrouver Bordeaux en demi-finale d'une Coupe de France. Le Champion de France en titre débarquera donc à Bollaert (le RC Lens prête son stade) avec ses internationaux Ramé, Micoud, Dugarry pour essayer d'enrayer la formidable dynamique des Calaisiens, tombeurs de Lille et Cannes (pensionnaires de Ligue 2 à l'époque) et de Strasbourg (2-1) en quarts de finale. « Il ne faut pas oublié qu'on est à 90 minutes du Stade de France, rappelle Jérôme Dutitre, l'attaquant nordiste. Avant le match, on va y penser fort : c'est la chance de notre vie. »
Finalement, ce sera bien le Stade de France pour les hommes de Ladislas Lozano, mais au bout de 120 minutes... Malmenés dans le temps réglementaire, les amateurs subissent sans jamais céder pas à l'image de Schille, leur gardien, en état de grâce. Dans la prolongation, Calais et Bordeaux marquent tour à tour (1-1). Les pros ont le match en main avant de sombrer par manque d'envie. Par deux fois, les attaquants nordistes trouvent la faille et trompent Ramé (3-1). Pour la première fois en Coupe de France, un club de CFA, va disputer la finale (défaite face à Nantes 2-1).