BFMTV

Bijoutier de Nice : une vague de soutien et des interrogations

-

- - -

Alors que la page Facebook de soutien au bijoutier de Nice compte plus d’1,5 million de « like », certains s’interrogent sur la véracité de ces chiffres.

La vague de soutien au bijoutier de Nice continue d’impressionner. La page Facebook « Soutien au bijoutier de Nice » compte ce matin plus d’1,5 million de fans. Une telle vague de soutien sur Internet, c'est du jamais vu, d'après de nombreux spécialistes. En exclusivité pour RMC, Céline Martelet a réussi à rentrer en contact avec une personne affirmant être le créateur de la page Facebook. Il dit avoir créé la page parce qu’il avait été ému par l’arrestation du bijoutier et ne s’attendait pas à un tel succès. L’homme affirme également n’avoir aucun lien avec le Front national ou une autre organisation. Il réfute aussi catégoriquement avoir fait gonfler le nombre d’adhérents à sa page.

« Des likes, des fans, on peut tout acheter »

Pourtant certains chiffres posent question : selon Social Bakers, un site qui mesure l’audience de pages Facebook, 42% des « likes », proviennent d’autres pays, un ratio étrange pour un fait divers français. Certains y voient la preuve que le nombre d’adhérents a été gonflé. « Des likes, des fans, on peut tout acheter, explique Delphine Sabattier, directrice déléguée du magazine 01Net. Pour avoir 10 000 fans ce qui est quand même pas mal, ça coûte 130 euros. Il y a des agences aujourd’hui en France qui proposent ouvertement de doper la notoriété d’une page. On peut les acheter de provenance mondiale, on peut exiger que ce soit de vrais fans, on peut avoir des vrais-faux comptes. On a constaté qu’en moyenne, 40% des followers des 10 hommes politiques des plus suivis, ce sont des comptes qui n’existent pas, avec personne derrière ».

La rédaction