BFMTV

Avec 300 sans-abri vivant dans le métro, l'Ile-de-France ouvre deux "maisons solidaires" dans les Hauts-de-Seine

L'enquête du Samu dévoilant ce lundi que 300 sans-abri vivent dans le métro a "permis de se rendre compte de l'urgence sociale" et "d'apporter une réponse", selon la région Ile-de-France. Deux maisons solidaires vont ainsi ouvrir dans les Hauts-de-Seine cet hiver.

Ils sont près de 300 sans-abri à vivre dans les souterrains de la capitale, selon le Samu de Paris. Pour faire face à cette "urgence sociale" (selon la région Ile-de-France), Valérie Pécresse a détaillé ce lundi un projet de "Maisons solidaires", dont deux devraient ouvrir cet hiver dans les Hauts-de-seine.

L'enquête sur les sans-abri du métro a "permis de se rendre compte de l'urgence sociale présente dans le réseau du métro parisien et d'apporter une réponse", selon la région Ile-de-France sur son compte twitter.

Le premier centre d’accueil doit ouvrir le 27 novembre prochain à Issy-les-Moulineaux avec 25 places, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. 

"Nous allons allons accueillir une vingtaine de SDF qui seront dans des appartements, chacun logé dans une chambre individuelle. Il y aura bien sur un foyer pour qu'ils puissent se rencontrer et avoir une vie commune", annonce Ludovic Guilcher, maire adjoint d'Issy-les-moulineaux au micro de BFM Paris ce mardi matin. 

Un chantier d'insertion près des maisons

Ces structures seront également utilisées pour encourager la réinsertion des sans-abri hébergés.

"L'ambition pour nous, c'est d'avoir un vrai travail d'accompagnement pour les réinsérer en société. On va créer juste à côté un chantier d'insertion, un jardin circuit court, le premier du département, qui permettra de leur redonner une activité économique.", poursuit Ludovic Guilcher. 

La deuxième "Maison Région Solidaire" de Clichy-la-Garenne, sur le même modèle que la première, accueillera 120 personnes (hommes, femmes isolés et couples) aux mêmes horaires. Elle devrait ouvrir courant décembre. 

Alexandra Jaegy