BFMTV

Avant la réouverture des piscines, un nouveau protocole sanitaire testé à Sainte-Foy-lès-Lyon

Le centre aquatique fait partie des quelques piscines choisies pour tester un protocole sanitaire qui sera ensuite appliqué dans toutes les autres piscines françaises.

Autorisées à rouvrir le 2 juin, les piscines publiques ne pourront accueillir du public qu'à partir du 22 juin, en zone verte comme orange. Avant que les Français ne puissent de nouveau piquer une tête, plusieurs centres aquatiques ont été sélectionnés à travers le pays pour expérimenter un protocole sanitaire publié par le ministère des Sports. Le but: éviter toute contamination au Covid-19 dans l'enceinte des piscines publiques.

Le centre Calicéo de Sainte-Foy-lès-Lyon, au sud de la ville, fait partie des établissements chargés de tester ces règles sanitaires qui seront ensuite appliquées sur l'ensemble du territoire.

"On est plutôt dans une idée de faire des remontées d'informations, faire profiter les autres établissements du plan que l'on a mis en place et des retours clientèles, des retour d'expériences, pour établir un guide qui devrait être rédigé d'ici quinze jours", explique Jean-Marc Dolon, directeur de Calicéo Lyon.

Prise de température et augmentation de la concentration de chlore

Prise de température à l'entrée, sens de circulation ou encore quatre mètres carré de distance à respecter entre chaque baigneurs: autant de mesure que la piscine de Sainte-Foy-lès-Lyon expérimente. La concentration de chlore, grand ennemi du Covid-19, dans l'eau des bassins a également été revue à la hausse. 

"Le chlore a une action désinfectante, on l'a augmenté dans nos bassins, toujours en respectant les normes réglementaires, toujours pour éliminer le virus et les bactéries", précise Océane Belot, maître nageuse à Calicéo. 

Mais qui dit nouvelles mesures sanitaires dit fréquentation revue à la baisse. Le centre Calicéo de Sainte-Foy-lès-Lyon, comme toutes les piscines de France, devrait ainsi diminuer son nombre de visiteurs d'un tiers lors de sa réouverture. Et ce jusqu'à l'allègement des mesures sanitaires.

Juliette Mitoyen