BFMTV

Assurance auto : les femmes vont devoir payer plus cher

-

- - -

A partir de décembre, les assureurs ne pourront plus baser leurs tarifs sur le sexe de leurs clients. Problème, les femmes payaient moins cher que les hommes, et beaucoup moins cher pour les jeunes femmes. Elles seront donc paradoxalement les perdantes de cette mesure anti-discrimination.

Etablir une grille tarifaire sur le critère du sexe sera bientôt interdit pour les assureurs. A partir du 21 décembre prochain, ils n'auront plus le droit d'établir cette distinction dans l'application de leurs contrats conformément à une décision de la Cour de justice des communautés européennes. A priori, bonne nouvelle. Et pourtant, selon les données d'Assurland.com, les automobilistes de sexe féminin paieront, selon leur profil, entre 4% et 50% plus cher leur assurance auto !

« Les jeunes femmes vont payer 50% de plus »

En effet, explique, Stanislas Di Vittorio, le patron du site de comparateur de prix assurland.com, « si vous êtes une femme, vous payez actuellement moins cher car statistiquement, vous avez moins d’accidents et des accidents moins graves ». Un avantage qui va donc disparaître. Jusqu'ici, « les femmes payent en moyenne 8% de moins que les hommes, et quand on regarde les jeunes conductrices en particulier, ça peut aller du simple au double ». Désormais, plus de distinction homme-femme en raison de leur sexe, les tarifs seront alignés sur la moyenne générale des polices d'assurance. Il va donc falloir réajuster : les femmes vont devoir payer 4% de plus et les hommes 4% de moins à l'arrivée, une fois les nouveaux tarifs appliqués. Et pour les plus jeunes, où la différence de tarif est encore plus grande actuellement entre les hommes et les femmes, la pilule va être d’autant plus dure à avaler : « Maintenant, si on ne différencie plus le prix entre les jeunes hommes et les jeunes femmes, on fait la moyenne, et au final, les jeunes femmes vont payer 50% de plus, et les jeunes hommes 50% de moins », calcule Stanislas Di Vittorio.

M. Chaillot avec Thomas Chupin