BFMTV

Air France: Martinez dénonce une "décision politique" du gouvernement

Jean-Claude Martinez le 6 juillet 2016 lors d'une conférence de presse à Paris.

Jean-Claude Martinez le 6 juillet 2016 lors d'une conférence de presse à Paris. - Geoffroy Van der Hasselt - AFP

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a jugé lundi "proprement scandaleux" que la ministre du Travail ait validé le licenciement d'un délégué CGT d'Air France, y voyant une "attitude revancharde" du gouvernement après la bataille menée par le premier syndicat français contre la loi travail. La CGT va "étudier tous les recours possibles. On ne laissera pas cette décision en l'état", a-t-il averti.

La validation lundi par Myriam El Khomri du licenciement d'un délégué CGT accusé d'avoir participé à l'épisode de la "chemise arrachée", est "une décision éminemment politique", a-t-il ajouté. "La ministre du Travail, et je suppose le Premier ministre, ont désavoué la décision de l'Inspection du travail qui avait refusé le licenciement, affirmant qu'il n'y avait aucune preuve matérielle de l'implication directe du délégué CGT dans ce qui s'était passé à Air France", a souligné Philippe Martinez. Il a jugé "proprement scandaleux que la ministre casse cette décision".

"C'est une attitude revancharde par rapport au mouvement social que nous connaissons", a ajouté Philippe Martinez, en référence à la bataille menée depuis mars par son syndicat, entre autres, contre la loi travail.

la rédaction avec AFP