BFMTV

Les deux tortues relâchées par l'Aquarium de La Rochelle sont mortes

Francesca, la tortue caouenne, le jour de sa remise à l'eau le 2 juillet 2014.

Francesca, la tortue caouenne, le jour de sa remise à l'eau le 2 juillet 2014. - Aquarium La Rochelle

Flot et Francesca, deux des cinq tortues de mer qui avaient été remises à l'eau en juillet ont été retrouvées mortes. Une autopsie a été réalisée sur Francesca, révélant de nombreux macro-déchets, mais les circonstances de sa mort ne sont pas élucidées.

Triste fin pour ces deux ovipares. C'est le 2 juillet dernier que les cinq tortues de mer, Flot, Francesca, Flamme, Flûte et Fossette, avaient été relâchées par le Centre d'études et de soins pour les tortues marines (CESTM) de l'Aquarium de La Rochelle, à la plage de la Conche des Baleines sur l'île de Ré. Trois d'entre elles portaient à ce moment-là des émetteurs satellites, permettant aux chercheurs de " mieux comprendre les déplacements de cette espèce marine" ainsi que "les paramètres qui vont les influencer, selon les zones les plus sensibles ou les plus propices pour ces tortues", expliquait Florence Dell'Amico, chargée du développement au CESTM, citée par Le Figaro. Deux de ces trois tortues, Flot et Francesca, ont cependant été retrouvées mortes début août à différents endroits.

Francesca dans les filets d'un pêcheur au Portugal

C'est le journal Sud Ouest qui a annoncé cette semaine que la tortue caouanne de 90kg, Francesca, avait été retrouvée inanimée dans les filets d'un pêcheur au large du Portugal. Le reptile, qui avait rejoint le CESTM le 14 avril après quelques années à l'Océanopolis de Brest, avait réussi à parcourir plus de 1.000km en 34 jours.

Une autopsie a été réalisée par un centre de soin portugais, le Centro de Reabilitação de Animais Marinhos de Quiaios, révélant "des débris de plastique" dans son tube digestif, d'après les photos reçues par la scientifique du CESTM. Elle rappelle cependant qu'il est "malheureusement fréquent" d'identifier ce type de déchets dans le corps des tortues: ces animaux se nourrissent de méduses et confondent souvent les sacs plastiques avec celles-ci. "Pour l'instant, nous ne disposons pas du rapport complet donc nous ne pouvons pas dire la cause exacte de sa mort", nuance-t-elle par ailleurs.

La carapace de Flot sur une plage de Gironde

La tortue verte de 8 kilos, Flot, s'est quant à elle échouée sans vie après 37 jours de nage sur une plage de Carcans en Gironde. Seule sa carapace et deux nageoires auraient été retrouvées selon le Figaro, qui cite Florence Dell'Amico: "elle est peut-être devenue un élément de la chaîne alimentaire".

Flamme continue d'être suivie

Désormais c'est Flamme, une jeune tortue caouanne, que suivent les membres de le CESTM. Son émetteur satellite indique qu'elle situerait actuellement au large de la Corogne, après avoir parcouru elle aussi plus de 1.000km.

En attendant, le CESTM rappelle sur son site que "la mer n'est pas une poubelle et que des espèces marines protégées emblématiques, telle la tortue caouanne, peuvent être victime de gestes inconscients".

Emma Derome