BFMTV

Le bilan du séisme survenu en Chine porté à 589 morts

SÉISME EN CHINE

SÉISME EN CHINE - -

par Lucy Hornby et Yu Le PEKIN - Le bilan du séisme de 6,9 sur l'échelle de Richter qui s'est produit mercredi dans une région isolée du plateau...

par Lucy Hornby et Yu Le

PEKIN (Reuters) - Le bilan du séisme de 6,9 sur l'échelle de Richter qui s'est produit mercredi dans une région isolée du plateau tibétain a été porté à 589 morts, rapporte jeudi l'agence Chine nouvele, citant les services de secours.

Le précédent bilan faisait état de 400 tués et de plusieurs milliers de blessés.

Le séisme initial et les répliques qui ont suivi ont provoqué l'effondrement d'habitations, d'écoles et de bureaux dans la province du Qinghai, une région frontalière du Tibet, où des militaires ont été déployés pour venir en aide aux rescapés.

Des cargaisons d'aide d'organisations privées ont aussi été acheminées de la capitale de la province, Xining, vers le comté de Yushu dévasté par le séisme.

Des responsables du gouvernement local ont déclaré que la majorité des maisons avaient été détruites et l'on redoute que nombre d'habitants de cette région reculée soient désormais sans abri alors que les températures oscillent autour de 0° à Yushu et sont encore plus basses dans les villages d'altitude environnants.

En outre, l'agence Chine nouvelle a rapporté qu'une fissure avait été détectée dans un barrage de la région. "Des employés tentent d'empêcher l'eau de se déverser", ajoute l'agence sans plus de précisions.

"Je vois des gens blessés partout. Le principal problème à présent est que nous manquons de tentes, nous manquons d'équipements médicaux, de médicaments et de personnel de santé", a déclaré un porte-parole des autorités locales à l'agence de presse Chine nouvelle.

DES ÉCOLIERS SOUS LES DÉCOMBRES

D'après l'agence, des écoles se sont effondrées et des enfants sont ensevelis sous les décombres. Un bâtiment gouvernemental s'est aussi en partie écroulé.

"De nombreuses habitations de plain-pied se sont effondrées. Les bâtiments plus élevés ont tenu bon mais ils sont fissurés", a déclaré à Reuters un habitant, Talen Tashi.

Pierre Deve, de l'ONG Snowland Service Group, rapporte que la population est "effrayée" et que de nombreux habitants ont déjà perdu tout espoir de retrouver leurs proches vivants sous les décombres.

L'épicentre du tremblement de terre a été localisé à 240 km au nord-nord-ouest de la ville tibétaine de Qamdo, et à 375 km au sud-sud-est de Golmud dans le Qinghai. Sa profondeur était de 10 km. Mardi soir, un tremblement de terre de magnitude 5,0 avait déjà ébranlé cette région de montagnes.

Le dalaï-lama, qui est né au Qinghai, a fait savoir dans un communiqué qu'il priait pour les victimes de la catastrophe.

Le plateau du Tibet est régulièrement secoué par des séismes et le nombre de victimes est généralement limité du fait de la faible densité de population.

La seule grande exception a été le séisme dévastateur qui a frappé le Sichuan en mai 2008, faisant 80.000 morts. La destruction de nombreuses écoles, alors que d'autres bâtiments environnants avaient résisté, avait provoqué la colère de la population et entraîné des accusations de corruption à l'encontre des autorités.

Le gouvernement japonais a proposé une aide d'urgence à la Chine mercredi, a déclaré son porte-parole Hirofumi Hirano, précisant que Pékin avait décliné l'offre à ce stade.

Avec Ben Blanchard, Chris Buckley, Liu Zhen et Sally Huang; Eric Faye, Clément Dossin et Pascal Liétout pour le service français