BFMTV

La piqûre du moustique: mode d'emploi en vidéo

Un moustique pris en pleine action.

Un moustique pris en pleine action. - -

Une équipe de l'Institut Pasteur à Paris a réussi à filmer à la perfection la manière dont le moustique s'acharne à nous pomper le sang.

Il ne faut que quatre minutes au moustique pour se nourrir et laisser sur la peau ce vilain bouton accompagné d'une terrible démangeaison.

Du bout de son microscope, Valérie Choumet et son équipe à l'Institut Pasteur à Paris ont réussi à filmer l'insecte affamé avec une rare précision sur une souris anesthésiée, rapporte la revue scientifique Plos one.

La trompe du moustique est composée de six mandibules. Quatre transpercent la peau, deux autres, les maxillaires, partent à la recherche de nourriture. Le proboscic (trompe, ndlr), très flexible, se tord jusqu'à 90 degrés jusqu'à trouver une zone bien irriguée en sang. Le premier tube envoie la salive empêchant le sang de coaguler dès qu'il pénètre sous la peau, pendant que l'autre canal pompe le sang lorsqu'il perce un vaisseau.

L'énergie du moustique femelle (les moustiques mâles sont inoffensifs) est telle que certains vaisseaux sanguins peuvent exploser, facilitant le repas du piqueur-suceur, se servant directement dans la nappe de sang.

Aïe… ça y est, ça commence à gratter!

C. Pa.