BFMTV

Disneyland Paris s'engage à supprimer les pailles en plastique de ses parcs

Disneyland Paris devrait supprimer pailles et touillettes à usage unique à partir de mi-2019

Disneyland Paris devrait supprimer pailles et touillettes à usage unique à partir de mi-2019 - - Flickr / Allenran 917

Le célèbre parc d'attractions devrait supprimer pailles et touillettes à usage unique à partir de mi-2019.

C'était une demande de l'association "Bas les pailles". Le célèbre parc d'attractions Disneyland Paris s'est engagé à supprimer de ses parcs touillettes et pailles en plastique à usage unique à partir de mi-2019.

En juin dernier, l'association leur avait fait parvenir un courrier appelant le groupe à cesser leur utilisation. Disneyland a finalement adressé une réponse précisant que le fameux complexe avait déjà bel et bien entamé ce processus, rappelant que "la réflexion au niveau du groupe avait déjà été engagée", s’inscrivant ainsi "dans une politique plus globale de réduction des déchets du groupe".

Selon "Bas les pailles", cette nouvelle va permettre de compter pas moins de 175 millions de pailles et 13 millions de touillettes en moins par an.

Ces petits objets sont en effet devenus la bête noire en matière d'écologie. En France, près de 9 millions de pailles sont utilisées chaque jour dans le domaine de la restauration, soit 3,2 milliards par an.

Les ustensiles en plastique interdit en 2020

Le 2 octobre dernier, l'Assemblée nationale a définitivement voté la loi Egalim, dont l'article 11 ter interdit l'usage d'ustensiles en plastique à usage unique d'ici à 2020 (valable pour les pailles mais aussi les gobelets, les couverts..).

Cet été déjà, l'ancien ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot avait annoncé son intention d'anticiper les mesures européennes qui seront en vigueur en 2022 en allant dans le sens justement d'une pétition en ligne lancée par "Bas les pailles".

Un élan également pris par la Ville de Paris début juillet, qui a acté leur suppression progressive dès le mois de septembre dans tous les équipements municipaux comme les musées, les écoles ou encore les administrations, en incitant les cafés et restaurants parisiens à faire de même.

A Seattle (Etats-Unis) et au Royaume-Uni la paille est déjà bannie et des grands groupes comme McDonald's ont déjà remplacé le plastique par du papier.

Manon Fossat