BFMTV

Des momies millénaires retrouvées intactes au Pérou

Aux côtés des deux momies, des offrandes, notamment de la vaisselle en terre cuite, douze sacs de toile et les restes de trois cochons d'Inde.

Aux côtés des deux momies, des offrandes, notamment de la vaisselle en terre cuite, douze sacs de toile et les restes de trois cochons d'Inde. - -

Deux momies pré-colombiennes, datant de plus de mille ans, ont été découvertes dans les vestiges pré-Incas d'un quartier résidentiel de Lima, la capitale péruvienne.

Une belle histoire de momie à quelques jours d'Halloween… Des archéologues ont fait l'incroyable découverte de deux momies millénaires, un enfant et un adulte, trouvées au sommet d'une pyramide tronquée de 20 mètres de haut.

"Il s'agit de l'une des découvertes les plus importantes en plus de trois décennies de fouilles parce que les deux momies sont intactes", a témoigné Gladys Paz, l'archéologue responsable du site, précisant que les archéologues n'avaient pas touché à la tombe, demeurée intacte avec les restes des offrandes et objets accompagnant les momies, notamment de la vaisselle en terre cuite, douze sacs de toile et les restes de trois cochons d'Inde. Selon elle, l'enfant accompagnant l'adulte a été sacrifié.

"Huaca", "huaca" hé hé

La pyramide, au sommet de laquelle les deux momies et les offrandes ont été retrouvées, est située dans le complexe de la "huaca", site religieux en langue quechua, de Pucllana, à Miraflores, un quartier de Lima. Elle a été construite sous la civilisation Wari, entre 800 et 1.000 ans après JC, selon la directrice du projet Isabel Flores.

Il s'agit seulement de la troisième tombe retrouvée intacte parmi plus de 70 sépultures mise au jour dans cet espace de six hectares, autrefois consacré aux cérémonies religieuses et funéraires. Les archéologues avaient découvert en 2010 la momie d'une jeune fille de 13 ans, puis deux ans plus tard les restes d'une femme accompagnée de quatre enfants.

Lima abrite près de 350 "huacas", pour la plupart pré-hispaniques. Souvent accolées aux immeubles et maisons, voire écrasées par l'urbanisation parfois anarchique, elles offrent aux promeneurs un des rares témoignages du passé pré-hispanique péruvien, au sein-même de la capitale.

A.-L. Baulme avec AFP