BFMTV

Bordeaux, Paris, Lille... Ces villes qui pourraient battre leurs records de chaleur cette semaine

Contrairement à l'épisode caniculaire de juin, celui-ci devrait être plus homogène entre le Nord et le Sud. En termes de valeurs maximales, néanmoins, on n'atteindra pas les niveaux historiques de 45 à 46°C observés le 28 juin dans le Languedoc.

Ce nouvel épisode caniculaire devrait être plus homogène que celui du mois de juin. Certaines régions au nord de la Loire avaient été relativement épargnées par la vague de chaleur. Cette fois-ci, l'air chaud venu du sud-ouest de la péninsule ibérique finira par gagner, mercredi et jeudi, jusqu'à l'extrême nord de la France

Ainsi, la barre des 40°C pourra gagner la vallée de la Loire mardi puis la franchir mercredi et surtout jeudi. Une température de 41°C est prévue à Paris le jeudi 25, alors qu'au plus chaud de l'épisode de juin, la capitale n'avait atteint que 36,5°C le samedi 29.

Épisode plus bref que celui de 2003

En termes de valeurs maximales en France au cours de l'épisode, toutes régions confondues, on n'atteindra pas les niveaux historiques de 45/46°C observés le 28 juin sur le Languedoc. On sera plutôt sur un ordre de grandeur allant de 41 à 42°C, même si une pointe très locale à 43°C n'est pas complètement à exclure.

Au plus fort de l'épisode (la journée de jeudi notamment), la température moyenne à l'échelle de la France pourrait atteindre des niveaux seulement vus lors de la vague de chaleur exceptionnelle d'août 2003.

La différence majeure avec 2003 sera la durée de l'épisode, qui s'annonce ici beaucoup plus brève. Un rafraîchissement progressif par la moitié ouest est prévu vendredi, même si les fortes chaleurs pourraient s'attarder plus longtemps dans le tiers sud-est.

Des records de 1947 battus

Quelques records absolus de chaleur, tous mois confondus, sont envisageables. Mardi à Bordeaux, la température prévue est de 42°C, là où le record absolu de 40,7°C date du 4 août 2003. À Agen, même jour, 42°C sont également annoncés, battant d'un degré le record du 1er août 1947. Les 41°C prévus à Angers mardi devraient surpasser le record de 39,8°C du 28 juillet 1947.

La température annoncée à Paris jeudi est de 41°C, menaçant le record absolu de 40,4°C du 28 juillet 1947. À Lille, la maximale atteinte le 27 juillet 2018 pourrait être battue jeudi (38°C prévus). D'autres villes pourraient ainsi voir leur record de température battu ce jour-là, comme Lyon (41°C), Bourges (42°C annoncés), Auxerre (42°C) et Reims (41°C). Toutes ces villes ont connu leur maximale lors de la canicule d'août 2003.

Jules Pecnard avec Sandra Larue