BFMTV

Jusqu'à 42°C à Bordeaux, 40°C à Paris: que réserve le deuxième épisode de canicule attendu lundi?

Dès lundi, l'air chaud venu du Sahara déclenchera en France une nouvelle vague de chaleur, quelques semaines seulement après la canicule du mois de juin. A Bordeaux, le thermostat pourrait grimper jusqu’à 42 degrés, un record absolu pour cette ville du sud-ouest.

L'Hexagone va de nouveau être exposé à une chaleur écrasante. Quelques semaines seulement après un premier épisode caniculaire, une nouvelle vague de chaleur s'abattra sur la France dès lundi. Ce dimanche après-midi, Météo France a placé 21 départements du Sud-Ouest et du Centre-Est en vigilance orange canicule. 

Le nord de la France aura plus chaud qu'en juin

Cette deuxième vague de chaleur devrait même être plus intense que la précédente, notamment dans les régions de l’ouest et du nord qui, contrairement au mois de juin, ne seront pas épargnées.

"On n'a pas vu ça depuis très longtemps. La journée la plus chaude de la canicule qui arrive pourrait atteindre voire dépasser celle d'août 2003. Elle ne durera probablement pas aussi longtemps, mais elle sera quand même très intense", explique au micro de BFMTV Frédéric Nathan, prévisionniste chez Météo-France.

Le pic de chaleur sera a priori enregistré entre mardi et jeudi, avec des températures supérieures à 35 degrés sur une majeure partie du territoire. A Paris, il pourrait faire 40 degrés, frôlant ainsi le record de 1947 à 40,4 degrés.

Bordeaux, ville la plus chaude

A Lyon, entre mercredi et jeudi, il devrait faire 40 degrés. A Bordeaux, le thermostat pourrait grimper jusqu’à 42 degrés, un record absolu pour cette ville du sud-ouest qui pourrait ainsi être la plus chaude de France au cours de cet épisode caniculaire. Il y fera chaud dès lundi, avec 39 degrés.

Le pic de chaleur est attendu entre mardi et jeudi.
Le pic de chaleur est attendu entre mardi et jeudi. © BFMTV

En revanche, du côté de la Méditerranée, l'air sera plus respirable. Grâce à un vent marin, cette nouvelle vague de chaleur y sera moins intense que celle du mois de juin. A Marseille, par exemple, les thermomètres de devraient pas dépasser les 35 degrés.

Des prévisions "complètement effrayantes"

Cette succession d'épisodes caniculaires dans un même été est exceptionnelle et n'avait pas été constatée depuis 1947, souligne le consultant environnement de BFMTV, Jean-Louis Caffier. 

"Au XXe siècle, on était sur un rythme de vague de chaleur tous les 15 ans. Mais depuis 2015, on en constate tous les étés avec des épisodes toujours un peu plus chauds. On était à +0,1 degrés jusqu’à présent, là on est passé à +0,2 voire 0,3 par décennie. Sur le rythme actuel, on va atteindre 1,5 degré à l’horizon de 2035-2040. Les prévisions sont complètement effrayantes, avec des pics pouvant atteindre 50 degrés".

Cette deuxième vague de chaleur ne devrait pas s'estomper avant vendredi prochain. L’air très chaud venu du Sahara sera balayé par un air frais en provenance de l’océan Atlantique.

L'air chaud remontant du Sahara va arriver sur la France lundi.
L'air chaud remontant du Sahara va arriver sur la France lundi. © BFMTV
Ambre Lepoivre