BFMTV

Selon un bilan provisoire de l'Insee, la mortalité a augmenté de 9% en 2020

Selon des données provisoires de l'Insee dévoilée ce vendredi par la Direction générale de la Santé (DGS), la France a enregistré une augmentation de 53.900 morts en France en 2020, par rapport à 2018 et 2019.

Un "excédent de mortalité" s'établissant à 53.900. Derrière cette expression barbare se cache la différence du nombre de morts en France entre 2019 et 2020, selon des données provisoires de l'Insee dévoilée ce vendredi par la Direction générale de la Santé (DGS).

Selon la DGS, à la date du 15 janvier, 667.400 morts toutes causes confondues ont été enregistrés en 2020 en France, soit 9% de plus qu’en 2018 ou 2019. Ce bilan n'est pas définitif, puisque "les décès de fin d’année n’ont pas encore été tous transmis à l’Insee", précise-t-on.

Le plus fort "excédent de mortalité" a été observé en Île-de-France et dans la région Grand-Est, deux zones particulièrement touchées par l'épidémie de coronavirus. L'Insee constate par ailleurs deux vagues de mortalité, correspondant peu ou prou aux deux périodes de hausse des morts liés au coronavirus en France, entre mars et avril d'abord, puis une nouvelle augmentation, de moindre importante, en septembre. Sans surprise, la hausse de mortalité ne concerne que les personnes âgées de 65 ans et plus.

Esther Paolini