BFMTV

Santé: un Français sur trois a renoncé à des soins

33% des Français ont renoncé à se soigner l'année dernière faute d'argent, ils n'étaient que 4% en Grande-Bretagne

33% des Français ont renoncé à se soigner l'année dernière faute d'argent, ils n'étaient que 4% en Grande-Bretagne - -

Pour des raisons financières, 33% des Français ont renoncé l'an dernier à se soigner, révèle un baromètre CSA publié mardi. Les soins dentaires arrivent en tête.

Alors que les Français ont une opinion plutôt favorable de leur système de santé, il apparaît dans une étude, réalisée en Europe et aux Etats-Unis, qu'ils sont 33% à avoir renoncé l'année dernière à se soigner. En cause? La crise financière. Faute d'argent, les Français font l'impasse sur des soins, révèle un baromètre CSA pour Europ Assistance publié mardi.

Les soins dentaires négligés

"Notre étude confirme qu'en 2013 la crise s'est installée dans les pays européens, même en Allemagne; le niveau de renoncement à des soins y est élevé", explique Martin Vial, directeur général d'Europ Assitance, au Parisien (article payant).

Et sans surprise, les soins dentaires arrivent en tête des soins auxquels renoncent les Français (25%), devant les lunettes ou lentilles (17%), et les médicaments (7%).

Pourtant, les Français jugent plutôt positivement leur système de santé: ils attribuent la note de 5,1 sur 10.

La dépendance mal prise en charge

Par ailleurs, les Européens estiment que la prise en charge des personnes âgées dépendantes est insuffisante, indique le baromètre. La position est partagée par plus d'un Français sur deux.

L'étude confirme aussi que les Français sont de plus en plus rétifs aux prélèvements obligatoires: 40% privilégient une hausse de la franchise médicale, 32% les impôts ou cotisations obligatoires et 28% les assurances privées pour financer les dépenses de santé.