BFMTV

Recherche médicale: produire du sang de manière illimitée grâce aux cellules souches

La technique de fabrication pourrait à terme éviter de recourir aux dons du sang.

La technique de fabrication pourrait à terme éviter de recourir aux dons du sang. - AFP

Des chercheurs britanniques ont isolé une lignée de cellules immortelles qui permettrait de produire des globules rouges à la demande et à volonté.

La médecine moderne sait déjà fabriquer des globules rouges de manière artificielle. La difficulté est d'en produire en masse. Une équipe de l'université de Bristol et de NHS Blood and Transplant, au Royaume-Uni, ont développé une méthode permettant de pallier le problème. C'est un fait, le sang artificiel coûte beaucoup plus cher à fabriquer que de récolter le sang de donneurs. Il est dès lors réservé aux groupes les plus rares, pour lesquels les stocks restent limités.

Actuellement les cellules souches spécialisées capables de fabriquer du sang (ou cellules hématopoëtiques) sont déjà mises à contribution pour fabriquer en laboratoire les globules rouges nécessaires aux transplantations. Mais après en avoir fabriqué 50.000, elles meurent. L'astuce des chercheurs qui ont publié leurs travaux dans la revue Nature Communications est d'utiliser des cellules souches à un stade encore plus précoce que précédemment, quand elles se reproduisent de manière infinie. Soit une forme d'immortalité qui a l'avantage d'éviter un recours aux dons.

Du sang à la demande?

Jan Frayne, chercheuse à l'université de Bristol à l'origine du projet a confirmé à la BBC la viabilité du procédé: "Nous avons démontré la faisabilité d'une production industrielle pour un usage médical. Nous en avons produit des litres".

Si le procédé biologique est maintenant au point, il reste du chemin a faire avant d'envisager une production industrielle. Les globules rouges ainsi produits devront déjà passer l'étape des essais médicaux humains pour voir valider leur utilité thérapeutique. Des essais sont déjà programmés pour l'année prochaine.

Mais surtout, il faudra, pour envisager une production industrielle, inventer les procédés de fabrication adéquats. Une seule poche de sang contient un billion de cellules sanguines. "C'est un défi de bio-ingénierie", explique le Pr David Anstee, autre scientifique ayant participé à ces travaux. 

"Produire autant et à cette échelle est un vrai défi. La prochaine étape de notre travail consistera à trouver un moyen d'augmenter le rendement."

David Namias