BFMTV

Qu'est-ce que la maladie de Kawasaki, qui interroge les spécialistes?

Une nouvelle forme de maladie inquiète les médecins: l'apparition de cas d'enfants affectés par une maladie inflammatoire grave, ressemblant à la maladie de Kawasaki, a peut-être un lien avec le coronavirus. De quoi de parle-t-on, avec cette "maladie de Kawasaki"? Explications.

Maladie de Kawasaki. Méconnue du grand public, cette pathologie est bien connue des spécialistes. Elle arrive aujourd'hui au coeur de l'actualité, avec une hausse des cas semblables à cette maladie, notamment chez des enfants testés positifs au Covid-19. Mais qu'est-ce que cette maladie de Kawasaki? 

C’est une maladie qui provoque une inflammation des parois des vaisseaux sanguins. "Une atteinte vasculaire inflammatoire, qui peut se manifester par une atteinte cutanée, une conjonctivite, des ganglions, et surtout de la fièvre pendant plus de 5 jours", nous explique le Professeur Stéphane Dauger, chef de service de réanimation pédiatrique de l'hôpital Robert Debré (AP-HP). Certains cas peuvent aussi présenter une atteinte cardiaque. "Ce syndrome peut se compliquer d'anévrismes coronaires dans 25 à 30% des cas". 

Une résolution qui se fait spontanément

Très souvent, la résolution de la maladie se fait spontanément. Pour les formes sévères, sans traitement, la mortalité peut approcher 1%. Elle survient habituellement dans les six semaines suivant l’apparition des premiers troubles.

Ce syndrome a été rapporté dans le monde entier, mais il reste plus fréquente dans les populations asiatiques, et spécialement au Japon. C’est d’ailleurs dans ce pays qu’il a été décrit pour la première fois en 1967 par le pédiatre Tomisaku Kawasaki.

L’incidence de la maladie chez les enfants de moins de 5 ans est estimée à 8,1/100 000 au Royaume-Uni, 17,1/100 000 aux États-Unis, et 112/100 000 au Japon. 

Sur les formes observées en ce moment, et suivies de près par les chercheurs et médecins européens, c’est un peu différent. "Nous observons une dysfonction du myocarde mais pas d'atteinte des coronaires", détaille Stéphane Dauger.

Les spécialistes cherchent encore

"Cela ressemble à des myocardites virales ou à la maladie de Kawasaki, une maladie inflammatoire, sans en être une à mon avis, car cette maladie est fréquente chez des enfants plus jeunes que ceux admis dans mon service et que le tableau n'est pas typique; c'est-à-dire que tous les symptômes ne collent pas", analyse de son côté le professeur Pierre-Louis Léger, chef de service de la réanimation pédiatrique de l'hôpital Trousseau (AP-HP).

La cause de la maladie de Kawasaki est inconnue. Les spécialistes estiment qu’un déclenchement avec une infection virale est la plus probable. A l'Assemblée, Olivier Véran a indiqué que "l'ensemble des pédiatres, des réanimateurs (en Europe) travaillent ensemble pour voir s'il y a lieu ou non de faire un lien avec le Covid-19". 

Margaux de Frouville