BFMTV

Port du masque: un chirurgien américain défend le sparadrap pour éviter la buée sur les lunettes

Daniel Heiferman, chirurgien américain, juge que le pansement sur le masque peut éviter la buée sur les lunettes

Daniel Heiferman, chirurgien américain, juge que le pansement sur le masque peut éviter la buée sur les lunettes - Twitter / @DanHeifermanMD

Sur Twitter, Daniel Heiferman a montré une photo de lui portant le masque avec un pansement au niveau du nez. Un moyen, selon lui, d'éviter un désagrément vécu par des millions d'utilisateurs.

Avec l'épidémie de Covid-19, des centaines de millions d'êtres humains ont dû changer leurs habitudes. Pour beaucoup, arborer le masque en permanence s'est accompagné de désagréments certes bénins, mais qui deviennent agaçants au quotidien. Notamment la buée sur les lunettes, pour ceux qui en portent. Certains arrivent à y parer en les plaçant au dessus du masque, d'autres voient tous leurs efforts échouer. Un chirurgien américain dit avoir trouvé la solution infaillible, grâce à un sparadrap.

Daniel Heiferman opère dans une clinique de Memphis, dans le Tennessee. Il a publié sur Twitter une photo de lui avec un bon vieux sparadrap beige posé sur l'arête nasale, au dessus du masque.

"Si vous avez marre d'avoir des lunettes qui s'embuent ou d'avoir à maintenir votre masque au-dessus de votre nez, un simple pansement fait des merveilles. Je m'en suis rendu compte" dans le bloc opératoire, écrit-il.

Risques d'irritation

Le tweet, partagé massivement, a valu à Daniel Heiferman d'être cité dans la presse du monde entier, y compris en Inde.

"Je suis surpris par l'ampleur que cela a pris, c’est inattendu, mais je suis heureux de voir que les gens s’interrogent sur la bonne manière de porter le masque. C’est très bon signe", déclare le chirurgien dans Health Magazine.

Cette technique est validée par certains professionnels du secteur médical. Randy McLaughlin, docteur en optométrie à l'Université d'Ohio, affirme dans Health Magazine qu'il s'agit "absolument d'une méthode acceptable pour éviter la buée". Il va jusqu'à affirme que cela peut empêcher d'avoir des problèmes de vue.

Un infectiologue exerçant dans le même État estime en revanche qu'il ne s'agit pas d'une solution viable. "Il est probable qu'elle irrite la peau du nez sur le long terme, malheureusement", dit-il à Health Magazine. D'autres évoquent le fait qu'un adhésif, quel qu'il soit, peut faire l'affaire. Quoi qu'il en soit, l'image du sparadrap a séduit.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV