BFMTV

Peut-on se faire rembourser un test PCR fait à l'étranger?

Test PCR.

Test PCR. - bertrand Guay

Les dépistages Covid-19 sont gratuits en France, une exception, car les prix peuvent grimper à plus de 100 euros à l'étranger et, pour les personnes non complètement vaccinées, ils sont obligatoire pour revenir sur le territoire.

À quelques jours des vacances d'été, alors que le Covid-19 et ses variants circulent encore dans de nombreux pays, partir à l'étranger demande de nombreuses vérifications en amont, car les pays hôtes veulent être sûrs de ne pas faire entrer sur leur sol des personnes contaminantes. Ainsi, selon les États, des tests négatifs ou des certificats vaccinaux sont demandés, et des périodes d'isolement peuvent également être imposées.

Mais pour revenir en France, il faut également présenter un test PCR, vieux d'au minimum 72 heures, selon les zones d'où l'on part. Or, si le dépistage est gratuit en France, il est le plus souvent payant à l'étranger, ce qui peut représenter un budget conséquent.

Un test "à caractère médical, urgent et inopiné"

Si certains pays déclarent prendre en charge le prix du test pour les étrangers, comme le Danemark, la Norvège et le Monténégro, il faut débourser jusqu'à 140 euros dans d'autres pays, comme à Malte, jusqu'à 120 euros en Espagne ou 100 euros au Portugal, comme l'explique Le Figaro. Or il est important de noter qu'ils ne sont remboursés, au moins partiellement, que dans certains cas.

Si le test est réalisé dans un État membre de l'Union européenne ou en Suisse, il est pris en charge par l'Assurance maladie s'il s'agit d'un "test immédiatement nécessaire. Il convient alors de présenter sa carte européenne d’Assurance Maladie au moment de la réalisation du test", explique le site Ameli.

Si l'assuré ne détient pas de carte européenne, le test pourra être remboursé au retour, sous réserve de remplir un formulaire disponible en ligne.

Hors UE, "seuls les tests à caractère médical, urgent et inopiné seront pris en charge à hauteur de 27 % du montant de la dépense dans la limite maximale d’un montant de 35 euros", précise l'Assurance Maladie.

Pas pris en charge pour le retour de vacances

En revanche, "ne seront pas pris en charge par l’Assurance maladie les tests PCR antigéniques réalisés par les Français souhaitant revenir en France" a affirmé le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran dans Le Parisien. "S’agissant de démarches de nature plus administratives telle que la possibilité de prendre un avion il n’est pas prévu à ce stade que cela soit pris en charge".

En somme, les tests ne seront pas remboursés pour les voyages d'initiative personnelle, comme les vacances, mais seulement pour les individus se retrouvant obligés d'en faire, par exemple en cas de symptômes du Covid-19.

Avec l'émergence du pass sanitaire pour voyager en Europe, les tests PCR ne sont obligatoires que pour les personnes ne présentant pas un schéma vaccinal complet. "Un test de dépistage RT-PCR négatif ou un test antigénique de moins de 72h est obligatoire pour les personnes non-vaccinées" en cas de retour en France, écrit déjà l'Ambassade de France en Grèce.

Plus de 17 millions de Français présentent, selon le dernier bilan jeudi soir, une vaccination complète.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV