BFMTV

Loire: le couvre-feu étendu à l'ensemble du département ce samedi

Jean Castex et Olivier Véran doivent officialiser ce jeudi la mise en place d'un couvre-feu dans tout le département de la Loire.

Jean Castex et Olivier Véran doivent officialiser ce jeudi la mise en place d'un couvre-feu dans tout le département de la Loire. - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Instauré le 17 octobre dernier au sein de la métropole de Saint-Etienne, le couvre-feu va être étendu à l'ensemble du département de la Loire dès ce vendredi à minuit.

Le couvre-feu instauré le 17 octobre au sein de la métropole de Saint-Etienne va être étendu à l'ensemble du département de la Loire vendredi à minuit, a appris ce mercredi soir l'Agence France-Presse de sources concordantes.

La mesure, qui sera officialisée après la prise de parole du chef du gouvernement, Jean Castex, et du ministre de la Santé, Olivier Véran, fera l'objet d'un arrêté préfectoral ce vendredi, a annoncé la préfète de la Loire lors d'un facebook live auquel participaient tous les maires et les parlementaires du département.

Un taux d'incidence de 673 dans la Loire

Au cours de cette visioconférence, le directeur général de l'ARS Auvergne Rhône-Alpes, Jean-Yves Grall, a dressé un tableau de la situation sanitaire du département, révélant que le taux d'incidence atteint 673 dans la Loire, contre 569 pour le Rhône et 432 pour l'Isère.

Le directeur régional de l'ARS a relevé que "la progression de l'épidémie, constante depuis plusieurs semaines, met, hélas, la Loire en pôle position".

Il a également souligné que "sur la métropole stéphanoise, le taux d'incidence est monté à 807 et que l'ensemble du département est touché à peu près partout, avec des taux à plus de 250 à l'heure actuelle".

"Les hôpitaux sont sous forte tension"

Concernant "les marqueurs de l'épidémie que sont aussi les clusters, nous en avons actuellement 26 qui sont actifs et qui font l'objet d'un travail considérable, dont 17 dans des Ehpad", a-t-il ajouté.

"Les hôpitaux sont sous forte tension, ce qui amène à plusieurs mesures", a également souligné le représentant de l'ARS, annonçant "qu'à partir de lundi, les interventions seront toutes déprogrammées dans les établissements hospitaliers de la région, sauf les urgences, de façon à libérer des capacités, du personnel médical et paramédical pour prendre en charge cet afflux de patients".

"La dernière étape avant celle du re-confinement"

"Nous avons pour le moment le triste record des indicateurs les plus dégradés de France. Cela justifie que nous soyons un peu plus offensif dans les mesures. Des contrôles très renforcés montrent toutefois un très grand respect de la population dans son ensemble. Il faut que ça dure", a pour sa part précisé la préfète Catherine Séguin.

"Mon objectif est que le couvre-feu s'étende sur tout le département à partir de samedi zéro heure. C'est la dernière étape avant celle du re-confinement que nous devons absolument éviter, comme en mars", a-t-elle conclu.
F.R. avec AFP