BFMTV

Les délais chez les ophtalmologues s’allongent, les Lyonnais peinent à se fournir des lunettes

Conséquence de la crise sanitaire, les cabinets d'ophtalmologues sont saturés à Lyon et les délais pour obtenir un rendez-vous s'allongent. Certains patients ne peuvent donc pas obtenir d'ordonnance.

Durant le confinement, les Lyonnais ont déserté les cabinets des médecins généralistes. Mais ils ont également été nombreux à reporter leurs rendez-vous chez les spécialistes, en raison de la fermeture des cabinets ou bien par crainte d'une contamination au Covid-19. Conséquence de cela dans la métropole lyonnaise: les ophtalmologues sont aujourd'hui saturés, et l'attente pour obtenir une nouvelle paire de lunettes s'annonce très longue.

"On a eu des fermetures de cabinest qui ont duré deux mois, donc il n'y a pas eu de prescription", explique à BFM Lyon Jérôme Tondeur, opticien à Villeurbanne. "Les cabinets d'ophtalmologistes reprennent, si l'on en croit les syndicats, à 60% ou 70% de leur activité normale."

En cause: la nécessité pour les praticiens de respecter les règles sanitaires et de désinfecter leurs cabinets entre chaque patient. Ces nouvelles mesures réduisent donc le nombre de rendez-vous que les ophtalmologues peuvent assurer quotidiennement et saturent leurs agendas.

Pas de remboursement sans rendez-vous

Cette attente rallongée se traduit donc par des inégalités entre les patients ayant besoin de nouvelles lunettes. Sans rendez-vous avec un ophalmologue, il est en effet impossible d'obtenir une ordonnance pour une paire de lunettes et de se faire rembourser les frais engagés.

"On a uniquement les personnes disposant de moyens nécessaires pour s'offrir de nouvelles lunettes, faute d'avoir accès à cette prescription qui permet l'ouverture des remboursements", explique Jérôme Tondeur.

Face à cette saturation des cabinets, les opticiens de la région lyonnaise demandent à pouvoir délivrer des lunettes sans ordonnance mais avec remboursement, comme cela est déjà possible en cas d'urgence. Aujourd'hui, dans le Rhône, il faut attendre près de trois mois pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions