BFMTV

"Je ne peux pas marcher plus de 10 min": Sabine, 39 ans, garde des séquelles après le Covid-19

Contaminée en avril dernier, cette trentenaire garde de lourdes séquelles bien que guérie du coronavirus.

"Je n'arrive pas à remplir mes poumons, c'est comme si je n'arrivais pas à respirer." Voilà six mois maintenant que Sabine Bernard vit avec les séquelles du coronavirus. En avril dernier, cette trentenaire est contaminée au Covid-19.

Si elle ne fait pas partie des catégories de personnes à risque, le virus continue à avoir de lourdes conséquences sur sa vie au quotidien.

"Je vais me lever le matin je vais bien respirer et 10-15 min mais après j'ai la respiration qui bloque, un essoufflement", confie à BFMTV l'agente de service hospitalier à l'hôpital Eugénie d'Ajaccio. Se déplacer devient même un supplice pour la trentenaire: "Je ne peux pas marcher plus de 10 minutes."

30% de ses capacités respiratoires en moins

Si la contamination au Covid-19 peut s'apparenter pour certains et certaines à une forte migraine et/ou à une perte du goût et de l'odorat pendant plusieurs semaines, elle a de son côté perdu 30% de sa capacité respiratoire. Chaque prise de parole l'essouffle, une souffrance qui l'empêche de pouvoir retourner travailler à l'hôpital où elle exerçait avant la pandémie.

"J'ai envie de reprendre le boulot mais je sais qu'actuellement je ne suis pas apte à reprendre. [...] Déjà c'est difficile à la maison alors je me dis 'comment je vais faire pour reprendre mon travail?'", s'interroge-t-elle.

À cela s'ajoute la crainte pour Sabine d'attraper une nouvelle fois le coronavirus et de voir son état de santé s'aggraver davantage. De multiples inquiétudes persistantes pour elle qui souhaite que les symptômes du Covid-19 soient reconnus comme maladie professionnelle.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV