BFMTV

Isabelle Dinoire, première greffée du visage dans le monde, est morte

Isabelle Dinoire est morte en avril dernier à 49 ans, un peu plus de dix ans après avoir été greffée partiellement du visage. Cette opération réalisée au CHU d'Amiens était à l'époque une première mondiale.

Son opération du visage avait été une première mondiale. La Française Isabelle Dinoire, première greffée du visage dans le monde, est décédée le 22 avril dernier à l'âge de 49 ans, a annoncé le CHU d'Amiens. Défigurée en 2005 après avoir été sévèrement mordue par son chien, elle avait accepté de recevoir une greffe partielle. Une première mondiale réalisée au CHU d'Amiens sous la direction du professeur Bernard Devauchelle.

Le décès d'Isabelle Dinoire survient après plusieurs complications liées à la greffe et au traitement médical anti-rejet qu'elle devait prendre à vie. A plusieurs reprises, elle avait subi un rejet de greffon, le dernier datant de l'hiver dernier. Les médicaments qu'elle prenait ont également favorisé la survenue de deux cancers. selon le CHU, elle est décédée, à la suite d'"une longue maladie", "entourée" de sa famille.

"En accord avec la volonté de ses proches, aucun avis de décès n'avait alors été publié dans la presse, pour préserver leur légitime intimité en ces moments douloureux", explique l'établissement.

Mordue par son chien

L'histoire de cette prouesse médicale remonte à mai 2005. Isabelle Dinoire, alors endormie sous l'effet "d'un grand nombre de somnifères", comme elle l'avait confié elle-même, est mordue par son chien, un labrador croisé. Défigurée, elle perd l'usage de la partie basse de son visage, rappelle Le Figaro.

En novembre 2005, malgré les doutes d'une partie du milieu médical sur son état de santé, les équipes du professeur Bernard Devauchelle, chef du service de chirurgie maxillo-faciale du CHU d'Amiens, et du professeur Jean-Michel Dubernard, chef du service urologie et transplantations à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon, travaillent de concert pour greffer à Isabelle Dinoire le triangle nez-lèvres-menton, prélevé chez une donneuse en état de mort cérébrale.

C'est une réussite. C'est la première fois dans le monde qu'une greffe du visage est réalisée et supportée. Isabelle Dinoire montre son nouveau visage au grand public en février 2006. Certes, la patiente a encore des difficultés à parler. Quelques années plus tard, elle se porte bien. Souriante et coquette, Isabelle Dinoire supporte cette greffe et ses conséquences.

"Je dois vivre avec le risque de rejet. C'est une épée de Damoclès effrayante", confiait-elle au Monde en 2007. "Mais les équipes médicales sont tellement soudées que je ne me sens pas seule." Elle avait alors pu faire le deuil d'"une partie" d'elle et de son "identité".

J.C.