marché
 

Après avoir épluché un rapport de l'Autorité européenne de sécurité des aliments, l'association Générations futures affirme que presque deux tiers des résidus de pesticides dans nos assiettes sont de potentiels perturbateurs endocriniens.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire