BFMTV

Covid-19: Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus progresse en France

Le ministre de la Santé Olivier Véran quitte le palais de l'Elysée, le 20 janvier 2021

Le ministre de la Santé Olivier Véran quitte le palais de l'Elysée, le 20 janvier 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

"On le fera si on n'a pas le choix", a souligné le ministre de la Santé, interrogé sur une possible nouvelle quarantaine.

Dans une interview accordée aux lecteurs du Parisien, Olivier Véran a dévoilé ce à quoi pourraient ressembler les semaines à venir en France. Alors que les chiffres du Covid-19 repartent à la hausse et que les indicateurs repassent progressivement au rouge, le ministre de la Santé a souligné que si la tendance se poursuivait, "on (le gouvernement, ndlr) n'attendra pas le mois de mars pour agir."

"On ferme"

Et parmi les mesures coercitives que les autorités pourraient prendre, figure le confinement, qui selon certaines sources semble désormais inéluctable. Si Olivier Véran estime d'abord vouloir "être fixé sur les effets du couvre-feu", ce dernier estime que de nouveaux horizons pourraient s'ouvrir dès la semaine prochaine.

"Si ça ne baisse pas, si les variants commencent à se diffuser partout, alors on prendra des mesures supplémentaires, évidemment. Et cela s'appelle le confinement. Si on voit que le virus se remet à progresser fortement, on ferme ", assure-t-il.

Cependant, cette nouvelle quarantaine, dont la forme n'est pas encore décidée, serait selon le ministre la dernière option à prendre.

"On le fera si on n'a pas le choix. Celui qu'on a instauré en octobre a été efficace. Mais je peux vous dire qu'il n'y a pas de plan caché, ni de scénario pré-écrit", martèle-t-il.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV