BFMTV

Covid-19: pour le professeur Eric Caumes, "d'un point de vue médical, il faut confiner"

Le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, invité ce jeudi soir sur BFMTV, a estimé que de nombreuses personnes âgées risquent d'être hospitalisées pour une infection à Covid-19 dans les semaines qui viennent.

"Des mesures indispensables". Le professeur Eric Caumes a salué la décision prise par l'exécutif d'étendre le couvre-feu à de nouveaux départements pour freiner l'épidémie de Covid-19 sur le territoire français.

Le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris estime toutefois qu'il faudra attendre encore quelques semaines avant de pouvoir observer ou non les effets du couvre-feu.

"Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation va doubler dans les 15 jours qui viennent", prévient Eric Caumes ce jeudi soir à l'antenne de BFMTV.

Une vague de patients âgés à venir

Interrogé sur le spectre d'un nouveau confinement, l'infectiologue répond que "si on voit les choses d'une manière médicale, quand on ne tient pas compte du reste, du social, de l'économie (...) dans ces cas-là il n'y a pas 36 solutions, il faut confiner".

Le gouvernement, souhaitant à tout prix éviter d'en arriver jusque là, est néanmoins confronté aux derniers chiffres alarmants sur la circulation du virus. L'épidémie touche de plus en plus les personnes âgées, les plus à risque de contracter une forme grave de la maladie.

"La tranche d'âge la plus impactée par cette augmentation du nombre de cas c'est les personnes âgées, forcément elles vont arriver à l'hôpital dans les 15 jours", prévient avec pessimisme le Pr Eric Caumes.
Hugues Garnier Journaliste BFMTV