BFMTV

Covid-19: mortalité stable depuis début janvier, à son niveau de fin octobre

L'Insee (illustration)

L'Insee (illustration) - Thomas Samson AFP

En moyenne, 2020 décès, toutes causes confondues, ont été comptabilisés chaque jour du 1er au 11 janvier, soit 6% de plus que l'an dernier sur la même période, a précisé l'institut statistique.

Le nombre de décès quotidiens en France s'est stabilisé depuis début janvier au niveau atteint lors de la deuxième quinzaine d'octobre, a indiqué vendredi l'Insee dans son bilan hebdomadaire des décès pendant l'épidémie de Covid-19.

En moyenne, 2020 décès, toutes causes confondues, ont été comptabilisés chaque jour du 1er au 11 janvier, soit 6% de plus que l'an dernier sur la même période, a précisé l'institut statistique. Au moment du pic de la deuxième vague, entre le 1er et le 15 novembre, on avait compté en moyenne 2260 morts par jour, soit 33% de plus qu'à la même période de 2019.

Sur l'ensemble de la deuxième vague, soit du 1er septembre 2020 au 11 janvier 2021, l'excédent de mortalité constaté est de 15% par rapport à la même période, un an plus tôt.

Disparité selon les régions

Cet excédent présente de fortes disparités selon les régions: il atteint +36% en Auvergne-Rhône-Alpes et +26% en Bourgogne-Franche-Comté, mais seulement +6% dans les Pays de la Loire et +2% en Bretagne.

De manière logique, la surmortalité est également plus marquée chez les personnes âgées de 75 à 84 ans (+18%) que dans l'ensemble de la population.

Sur l'ensemble de l'année 2020, la France a enregistré 54.500 décès de plus qu'en 2019, soit une surmortalité de 9%.

C.M. avec AFP