BFMTV

Covid-19: la barbe réduit-elle l’efficacité du masque?

Les hommes entretiennent leur barbe.

Les hommes entretiennent leur barbe. - Alexander Utkin - AFP

Une barbe volumineuse peut réduire la bonne adhérence du masque à la peau et le rendre ainsi moins protecteur contre les projections de gouttelettes.

C’est la question fatidique pour les barbus: le style qu’ils cultivent va-t-il à l’encontre de la protection offerte par le masque contre le Covid-19? Selon la dermatologue Isabelle Rousseaux, interrogée ce lundi matin sur BFMTV, les barbes très fournies peuvent nuire à l’étanchéité du masque qui adhère moins à la peau.

"Une barbe de trois jours, ça ne pose pas de problème. En revanche, une barbe un peu plus volumineuse va empêcher l’action du masque et avec le risque de gouttelettes dans l’atmosphère, ce n’est pas très prudent", explique-t-elle.

Désinfecter sa barbe

Au Québec, la sous-ministre adjointe aux affaires universitaires, médicales, infirmières et pharmaceutiques, Lucie Opatrny, a ainsi demandé aux hommes du monde médical de se raser la barbe afin d’assurer l’efficacité des masques. En France, cette obligation existe uniquement pour les hommes qui interviennent en bloc opératoire, souligne Isabelle Rousseaux.

"Dans la rue, si quelqu’un veut conserver sa barbe, il faut vraiment garder le masque et doubler la distanciation avec les gens", recommande-t-elle.

La dermatologue insiste également sur l’importance de "bien entretenir sa barbe". Il faut la désinfecter tous les jours avec de l’eau et du savon, "ainsi que la tondeuse car celle-ci peut ramener des bactéries", avertit-elle.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV