BFMTV

Covid-19 en Mayenne: le personnel soignant de l'hôpital de Laval en grève illimitée dès ce mercredi

La circulation active du virus en Mayenne pousse à bout le personnel soignant du centre hospitalier de Laval. Le service de médecine interne et d'infectiologie sera en grève à partir de mercredi.

Depuis le début de l’été, la Mayenne est durement touchée par l’épidémie de Covid-19. Si les chiffres des contaminations sont désormais "à la baisse", selon l'Agence régionale de santé, les nombreux clusters recensés durant la période estivale ont eu une incidence directe sur le fonctionnement des établissements de santé, notamment à Laval.

Problèmes d'équipement, de surmenage... Le personnel soignant du service de médecine interne et d’infectiologie de l'hôpital de la ville, à bout de nerfs, a décidé de se mettre en grève à partir de mercredi et ce, jusqu’à nouvel ordre.

"Ça fait plusieurs semaines que le service tire la sonnette d’alarme, ils sont épuisés, ils manquent de personnel, explique à BFMTV Maxime Lebigot, secrétaire général adjoint FO au centre hospitalier de Laval. Les équipes alternent la prise en charge de patients Covid et patients fragiles, ce n’est plus possible."

Le service, composé de 24 lits, n’a pas spécifiquement assigné de soignants à la gestion des patients Covid, une organisation qui pèse sur l’équipe et son efficacité. "Si un patient de la partie Covid nous appelle, on met cinq à dix minutes pour y aller (l’habillage pour entrer dans la partie Covid prend du temps, ndlr). On n’est pas capable de répondre à l’urgence", déplore une infirmière interrogée par le site d’information Actu.fr.

Manque de personnel

Maxime Lebigot réclame des renforts afin de travailler dans des conditions plus sereines pour les soignants comme pour les patients.

"Il nous faut un effectif de cinq infirmiers par jour, et deux la nuit. Actuellement, elles sont quatre la journée, et une la nuit pour 24 patients, ce n’est pas jouable, détaille Maxime Lebigot. Idem chez les aides-soignants, il nous en faut au moins un de plus par roulement pour assurer les soins de manière sécuritaire."

Pendant le confinement, le centre hospitalier de Laval a bénéficié de renforts venus de la réserve sanitaire et d’autres hôpitaux de la région. "Mais depuis la fin de la première vague, tous ces renforts ont disparu", tance le syndicaliste sur notre antenne.

"Les soignants sont en détresse", souligne le communiqué de presse de l’organisation Force ouvrière. Les équipes ont donc voté une grève illimitée face à une administration qui n’a "pas vraiment pris en compte nos revendications", souligne Maxime Lebigot.

Des renforts à partir de septembre?

De son côté, la direction a reconnu auprès d’Actu.fr les difficultés rencontrées par les soignants et leur "niveau de fatigue": "L’activité des urgences reste soutenue en période estivale contrairement aux années précédentes. La cohabitation des patients Covid et non Covid majore la charge de travail".

Elle assure qu’à partir de septembre des renforts viendront soulager les soignants de l’hôpital de Laval. Le personnel reste sceptique. Un rassemblement est prévu ce mercredi, pendant la grève, devant l’hôpital, de 13h00 à 14h30.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV