BFMTV

Coronavirus: tous les départements de France métropolitaine désormais au-dessus du seuil d'alerte

Le taux de positivité des tests s'établissait à 13,7% mercredi, avec 166 décès supplémentaires à déplorer.

Alors que les indicateurs se dégradent de jour en jour et que 26.676 personnes supplémentaires ont été testées positives au Covid-19 entre mardi et mercredi selon Santé publique France, plus aucun département français ne se trouve en dessous du seuil d'alerte, fixé à 50 cas pour 100.000 habitants - comme le montre la carte ci-dessous.

Une progression du virus sur laquelle devraient revenir Jean Castex et Olivier Véran ce jeudi, à l'occasion de la conférence de presse hebdomadaire sur la situation sanitaire.

Plus aucun département français ne se trouve en dessous du seuil d'alerte
Plus aucun département français ne se trouve en dessous du seuil d'alerte © BFMTV

Le seuil d'alerte dépassé début octobre dans le Lot

Dans l'ensemble du département du Lot, qui figure pourtant les moins touchés ces dernières semaines, le seuil d'alerte a été dépassé début octobre. Le taux d'incidence est désormais de 90,7 contaminations pour 100.000 habitants sur une semaine.

Un chiffre en constante progression, mais encore sept fois moins élevé que dans la Loire, département le plus touché selon les dernières statistiques officielles, où le taux atteint 673 cas pour 100.000 habitants.

"On a des atouts: une densité humaine qui est relativement faible, des habitants qui sont sérieux, il y a des exceptions bien sûr mais globalement la population cadurcienne, la population lotoise dans son ensemble, est plutôt une population qui suit les consignes", fait valoir Jean-Luc Marx, maire-adjoint de Cahors, sur BFMTV.

Les médecins se préparent

Si à Cahors, le nombre de contaminations est en dessous de la moyenne nationale, mais pour autant, les centres de dépistages font le plein et à l'hôpital, la moitié des lits de réanimation dédiés au Covid-19 sont occupés. Les médecins se préparent à tous les scénarios.

"Il y a des vacances, les jeunes sont revenus voir leurs parents ou leurs grands-parents donc il y a un risque incontestable. C'est pour ça qu'on se prépare à mettre en place des lits supplémentaires, en particulier en réanimation" déclare au micro de BFMTV le Dr Slim Lassoued, chef de service au centre hospitalier de la ville.

C'est dans des départements d'outre-mer que la situation est pour l'heure la moins préoccupante: le taux d'incidence à la Réunion n'est que de 37,7, il est de 32,7 à la Guyane. Un chiffre en décroissance ces dernières semaines.

Alexia Prunier et Pierre-Emmanuel Bécet avec Clarisse Martin