BFMTV

Coronavirus: les oppositions réclament un vote à l'Assemblée sur le "tracking"

Un smartphone - Image d'illustration

Un smartphone - Image d'illustration - Pixabay

INFO BFMTV - Au cours d'une visio-conférence ce lundi matin, les chefs des partis d'opposition ont demandé un vote à l'Assemblée nationale sur la question du tracking. Seuls LaREM et le Modem n'ont pas fait cette demande.

Au cours d'une visio-conférence entre le Premier ministre Edouard Philippe et les chefs des partis politiques français, les oppositions ont demandé à l'unanimité qu'un vote soit fait à l'Assemblée nationale sur la question du "tracking" dans la lutte contre le Covid-19, selon des sources concordantes à BFMTV.

Le Parti socialiste, La France insoumise, le Parti Radical de gauche, le Rassemblement national, l'Union des Démocrates et Indépendants, le Parti communiste, Europe Ecologie-Les Verts et Les Républicains sont tombés d'accord sur ce point. Seuls La République en Marche et le MoDem n'ont pas fait cette demande.

"J'entends la demande de vote, j'entends cette position. Il y aura des discussions à ce sujet", a déclaré le Premier ministre, selon des sources concordantes à BFMTV.

La France travaille au développement d'une application sur smartphone, utilisable "sur la base du volontariat" pour identifier les personnes ayant été contact avec une personne infectée par le coronavirus, avaient affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O début avril.

"L’application ne géolocalisera pas les personnes. Elle retracera l’historique des relations sociales qui ont eu lieu dans les jours précédents, sans permettre aucune consultation extérieure, ni transmettre aucune donnée", expliquait le secrétaire d'Etat au Monde.
Anne Saurat-Dubois avec Salomé Vincendon