BFMTV

Coronavirus: les autorités sanitaires alertent contre un excès de prescriptions d'antibiotiques 

Photo d'illustration

Photo d'illustration - AFP

La Direction générale de la Santé, s'appuyant sur un avis du Haut conseil scientifique, a lancé l'alerte lundi via un communiqué: trop d'antibiotiques sont prescrits pour traiter le coronavirus ou le prévenir. Or, ces médicaments sont inutiles en-dehors des formes les plus graves de la maladie.

Dans un communiqué publié lundi soir, la Direction générale de la Santé a rappelé que la poursuite du déconfinement soulignait encore la nécessité du respect des gestes barrières. L'instance sanitaire a en revanche remarqué un excès: selon elle, trop de patients sortent des cabinets médicaux avec une ordonnance leur délivrant des antibiotiques. Cette observation suit celle du Haut Conseil de la santé publique.

"Le HCSP vient d’émettre un avis portant sur la juste prescription des anti-infectieux dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. Ces nouvelles recommandations rappellent qu’il est indispensable de respecter les règles de bon usage des antibiotiques. Depuis le début de l’épidémie, une augmentation importante de la prescription des antibiotiques a été observée, alors que les co-infections bactériennes sont rares", écrit ainsi la DGS.

Des conséquences potentiellement néfastes

"En dehors de la présence de signes de gravité, il n’est pas nécessaire de prescrire une antibiothérapie, que ce soit en préventif ou en curatif, chez les patients atteints de Covid-19", poursuit la DGS.

Les conséquences de la prise superfétatoire d'antibiotiques pourraient même s'avérer néfastes pour la santé du patient, préviennent encore les autorités sanitaires: "Les prescriptions inutiles d'antibiotiques exposent les patients à des effets indésirables, dont un impact sur la flore microbienne (le microbiote) et une augmentation du risque d'antibiorésistance." 

Robin Verner