BFMTV

Coronavirus: l'arrêt de travail pour garder son enfant simplifié dans les zones touchées

Jérôme Salomon.

Jérôme Salomon. - BFMTV

L'inquiétude grandit dans les zones touchées par des mesures de confinement en raison de la propagation du coronavirus en France. Ce mardi, 212 cas de contaminations ont été recensés dans 13 régions et quatre personnes sont mortes.

Une procédure d'arrêt de travail simplifiée va être mise en place à partir de ce mercredi pour les parents contraints de garder leur enfant dans les zones de circulation du coronavirus, à savoir l'Oise, le Morbihan, la Haute-Savoie, mais désormais aussi la région Grand-Est.

"Le ministère des Solidarités et de la Santé et l'Assurance maladie ont décidé de simplifier la procédure d'arrêt de travail pour les parents contraints de rester chez eux pour garder leur enfant dans les zones de circulation du virus", a déclaré le directeur de la Santé Jérôme Salomon lors de sa conférence de presse quotidienne ce mardi soir. 

Un arrêt à déclarer par l'employeur 

Face à la presse, le directeur de la Santé a fait savoir que "le parent d'un enfant de moins de 16 ans" pourrait bénéficier "d'un arrêt maladie indemnisé s'il ne (pouvait) pas bénéficier de conditions de travail lui permettant de rester chez lui pour garder son enfant". Cet arrêt maladie peut donc s'appliquer lorsqu'un télétravail n'est pas possible. 

"C'est l'employeur qui doit, via la page 'arrêt de travail' du site Améli, déclarer l'arrêt de travail de son salarié", a précisé le directeur de la Santé.
"L'indemnisation est ensuite enclenchée à partir de cette déclaration, le salarié percevra les indemnités journalières et le cas échéant, le complément de salaire de son employeur dès le premier jour d'arrêt donc sans application du délai de carence. Les employeurs sont invités à pratiquer dans le maximum de cas le maintien de salaire au bénéfice de leurs salariés, auquel cas ils versent le salaire à hauteur du complément sans attendre le versement des indemnités journalières par l'assurance maladie", a-t-il détaillé, précisant qu'un seul parent au sein d'un couple pouvait bénéficier de cette procédure simplifiée.
Jeanne Bulant