BFMTV

Coronavirus: 21.340 morts en France, le nombre de patients hospitalisés en baisse

Au total, 29741 cas de contaminations sont confirmés en France depuis le début de l'épidémie.

Lors de son bilan quotidien, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé ce mercredi que le coronavirus a fait 21.340 morts en France, soit 544 supplémentaires enregistrés en l'espace de 24 heures. Dans le détail, 13.236 personnes sont mortes à l'hôpital, et 8104 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux depuis le 1er mars, a-t-il précisé. 

  • Les hospitalisations en baisse 

En ce qui concerne les chiffres des hospitalisations, Jérôme Salomon a annoncé le chiffre de 29.741 patients depuis le début de l'épidémie, dont 1619 pour ces dernières 24h, le solde reste toutefois négatif (365 personnes en moins). 5218 personnes sont par ailleurs prises en charge en réanimation ou en soins intensifs. Au total, 29741 cas de contaminations ont été confirmés en France depuis le début de l'épidémie.

  • "Prudent" sur l'effet du tabac

A l'image du ministre de la Santé, Olivier Véran, plus tôt dans la journée, Jérôme Salomon a également tenu à faire le point sur "un sujet qui a fait beaucoup parler", celui d'un éventuel effet protecteur de la nicotine. 

Pour lui, il s'agit de rester prudent car, pour le moment, que "d'études observationnelles" et le "statut de fumeur peut varier en fonction de l'âge, du sexe et du pays d'origine." 

"Une piste étudiée est toutefois intéressante. La nicotine entraînerait une compétition avec le virus et empêcherait son installation. Il faut des études plus poussées. Des protocoles sont proposées et seront analysées selon différentes populations cibles. Il ne faut pas oublier les effet néfastes de la nicotine, il ne s'agit pas d'une donnée avérée, la recherche doit avancer", a-t-il encore martelé.

Par la suite, Jérôme Salomon a également tenu à souligner les effets du tabac dans la situation actuelle. 

"Les fumeurs ont des formes graves de Covid-19, et les dégâts peuvent allonger la durée des soins et augmenter la mortalité. Nous déconseillons la prise de nicotine. Le tabagisme est le tueur numéro un en France."
Hugo Septier