BFMTV

Contraception : la pilule 3e génération ne sera plus remboursée

-

- - -

Les pilules dites de "3e génération", jugées inefficaces, "voire dangereuses", ne seront plus remboursées à compter du 30 septembre 2013.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine a annoncé mercredi soir la fin du remboursement par la Sécurité sociale des pilules contraceptives dites de troisième génération, à compter du 30 septembre 2013.

Service médical rendu jugé "insuffisant"

Cette décision a été prise après les conclusions rendues par la Commission de transparence de la Haute autorité de santé qui estime insuffisant le service médical rendu par ces pilules. Parmi elles, Varnoline, Mercilon, Méliane, Mélodia, Moneva, Carlin ou encore Effiprev.

La Commission a relevé "un risque de complications veineuses (thromboses, phlébites,..), deux fois plus élevé que chez les femmes sous pilules de 2e génération". "Ce risque reste toutefois très faible, de 3 à 4 cas pour 10. 000 utilisatrices".

Déremboursement dès septembre 2013

"Une période d'adaptation sera laissée aux femmes utilisant ces pilules, afin qu'elles puissent - avec leurs médecins - choisir un autre mode de contraception, remboursé si elles le souhaitent", indique le ministère. "Le déremboursement des pilules contraceptives de 3e génération sera donc effectif à compter du 30 septembre 2013".

Selon une étude récente publiée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l’Institut national des études démographiques (Ined), la pilule reste le moyen de contraception préféré des Françaises.

M. B. et Romain Zlatanovic et Cécile Danré et Nicolas Chevet avec AFP