BFMTV

Cancer : tout s’accélère dans la recherche

1 000 nouveaux cas de cancer par jour sont diagnostiqués en France.

1 000 nouveaux cas de cancer par jour sont diagnostiqués en France. - -

Samedi 4 février, c’est la journée nationale de lutte contre le cancer. Une maladie qui tue toujours mais qui se soigne de mieux en mieux. Plus d'un malade sur deux guérit désormais de sa maladie grâce à des traitements de plus en plus précis et personnalisés.

La journée mondiale de lutte contre le cancer a lieu samedi 4 février. Et dans les pays occidentaux, l'apparition de nouveaux cas de cancers est en constante augmentation : en France, 1 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour. Pourtant, on vit de plus en plus longtemps avec le cancer : plus d'un malade sur deux guérit désormais de sa maladie grâce à des traitements de plus en plus précis et ciblés.

Des progrès dans la chimiothérapie

Jacques Raynaud, président de l’Association de recherche contre le cancer (l'ARC), explique : « Les chimiothérapies anciennes ne font pas la différence entre les cellules cancéreuses et les cellules saines. Une thérapie ciblée permet au médicament d’aller s’attaquer uniquement aux cellules cancéreuses et respecte la partie saine. Ce principe n’était applicable qu’à très peu de types de cancer – leucémie et sein. Ce n’est qu’au cours des dernières années qu’on a identifié les interactions qui permettaient d’aménager la même approche pour le poumon, le cancer colo-rectal et le mélanome. Et ça va continuer à se développer. »

« Je subis moins d'effets secondaires »

Première conséquence de ces nouveaux traitements, un réel confort pour les malades. Comme l'explique Josiane, malade depuis 15 ans : « Ces nouveaux traitements, ça marche pas mal. Pour tous les autres, j’avais des nausées, des vomissements. Et là, les effets ont été presque inexistants. »
De son côté, Bernadette, atteinte d'un cancer de l'ovaire, est rassurée par les avancées scientifiques : « Il y a plein de trouvailles ! Ca me rassure, parce que mon cancer va devenir chronique. Je vais pouvoir vivre avec. »

La Rédaction