BFMTV

Allergies au pollen: la quasi-totalité de la France en alerte rouge

La dernière carte du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), mise à jour le 29 mai, fait état d'une majorité des départements sujets à un risque d'allergie très élevé ou élevé.

Le printemps, son soleil et ses températures qui montent, s'accompagnent, comme chaque année, d'une apparition des allergies au pollen. Et en ce moment, le risque est "très élevé sur tout le territoire ces prochains jours pour les pollens de graminées", provenant de la pelouse ou des mauvaises herbes, selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Une carte presque entièrement rouge

La dernière carte du RNSA, mise à jour le 29 mai, fait ainsi état d'une immense majorité des départements classés en rouge ou en orange, c'est-à-dire sujets à un risque d'allergie très élevé ou élevé. Seules les Alpes-Maritimes et la Corse présentent un risque moyen. 

D'autres pollens sont également présents, comme ceux de chênes autour de la Méditerranée. Les pollens d’olivier et de pariétaire (urticacées) seront aussi responsables "d’un risque d’allergie faible à localement moyen" sur le pourtour méditerranéen. Les pollens d'oseille, de plantain et d’urticacées seront, enfin, présents "en quantité faible à modérée sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau faible", selon le RNSA.

La carte de France de vigilance des pollens
La carte de France de vigilance des pollens © RNSA

Des pollens en plus grande quantité avec le réchauffement climatique

Cette période, peu agréable pour les personnes allergiques aux pollens, devrait s'intensifier dans les années à venir. 

"À cause du réchauffement climatique, les pollens de graminées vont être en plus grande quantité dans l'air et la saison va être plus longue. S'il pleut un peu ça peut légèrement atténuer la situation. L'année dernière on a vu une réapparition des graminées fin août et début septembre, une chose qu'on ne voyait pas avant", a expliqué l'allergologue Laurence Trebuchon sur BFMTV.

En plus du traitement suivi pour faire baisser les allergies, il est conseillé d'aérer son habitation tôt le matin ou tôt le soir et de ne pas sécher son linge dehors.

Clément Boutin