BFMTV

Alain Ducardonnet: "Associer cannabis et tabac majore le risque de cancer"

Le professeur Bertrand Dautzenberg conseille de supprimer le tabac des joints, expliquant que la consommation de cannabis pur est moins nocive. Alain Ducardonnet, consultant santé de BFMTV, confirme. Mais alerte sur les dangers liés au cannabis, notamment chez les plus jeunes.

Les consommateurs de cannabis feraient-ils mieux de supprimer le tabac de leurs joints? C'est en tout cas le conseil que donne le pneumologue-tabacologue Bertrand Dautzenberg, expliquant que, consommé pur, le cannabis est moins toxique que fumé mélangé avec du tabac.

Selon cet éminent professeur, qui a également lancé jeudi un appel à une dépénalisation encadrée du cannabis, les Français en particulier ont pris de très mauvaises habitudes. 

"La France est le pays qui consomme le plus de cannabis en Europe, très loin devant les autres. Et le pays qui consomme le cannabis sous sa forme la plus dangereuse, c’est-à-dire la résine de cannabis mélangée avec du tabac", explique-t-il au micro de BFMTV.

"Donc on propose d'une part de ne plus fumer avec du tabac son cannabis", poursuit-il, "voire mieux de le vapoter."

"Au long cours, fumer du cannabis est dangereux"

Plus prudent, Alain Ducardonnet, consultant santé de BFMTV, juge "assez caricatural" de dire comme Bertrand Dautzenberg que "dans les pays développés il est frappant d'observer que plus la législation est répressive, plus la consommation (de cannabis) est importante" et qu'une dépénalisation encadrée est donc une bonne solution. "Bertrand Dautzenberg n’évoque qu’un versant du problème", pointe-t-il.

Si notre expert rappelle qu'une consommation de cannabis est nocive pour la santé, il partage le constat selon lequel le cannabis est plus toxique s'il est fumé mélangé à du tabac que consommé pur. "Là je suis d’accord avec Bertrand Dautzenberg, quand on y associe du tabac, ça majore le risque de cancer et de bronchite chronique", poursuit-il.

"Ce qui est certain, c’est que fumer du cannabis au long cours est quelque chose de dangereux. Parce qu’il y a un risque d’addiction indiscutable. Et au niveau du poumon, vous avez un risque de cancer qui est majoré", rappelle-t-il.

Risque de cancer "majoré" avec du tabac

Mais Alain Ducardonnet pointe un autre risque, notamment chez les plus jeunes. "Chez les cerveaux qui sont en formation, chez l’adolescent, vous allez modifier au niveau cérébral tout ce qui est en fait le travail, la connaissance. Tous ces éléments-là font qu’il peut y avoir des majorations au niveau neurologique des troubles."

Alain Ducardonnet veut en particulier alerter les parents. "Ce dont il faut bien prendre conscience, et pour les parents c’est un élément important, c’est que le cannabis n’est absolument pas neutre. Ça n’est pas uniquement une passade ou une petite euphorie", met-il en garde.
V.R.