BFMTV

Wauquiez : « La campagne sur le pouvoir d'achat est nécessaire »

BFMTV
Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi, a défendu la campagne de pub mise en place par le gouvernement pour expliquer ses réformes.

Jean-Jacques Bourdin : Est-ce que les mesures prises depuis quelques mois fonctionnent réellement ? Les 4 millions d'euros par exemple pour une campagne, les Français s'interrogent...

Laurent Wauquiez : Les Français se demandent à quoi ça sert ; le problème quand on fait un dispositif, pour que ça marche il faut que tout le monde soit au courant et se l'approprie : il faut que les PME sachent qu'elles peuvent faire des heures supplémentaires défiscalisées, que les salariés comprennent que quand ils font ça il n'y a pas d'impôt dessus et que ça vaut la peine, sinon votre dispositif ne servira à rien. Or, on a une montée des heures supplémentaires, mais on s'aperçoit que tout le monde ne sait pas que les heures supplémentaires existent, donc c'est pour ça qu'on a de temps en temps besoin de campagnes pour expliquer ce que l'on fait. Il ne faut pas avoir d'hypocrisie là-dessus, quand on est vraiment sur de gros projets où il faut que tout le monde puisse se l'approprier, ce n'est pas illégitime d'essayer de l'expliquer comme ça.

Jean-Jacques Bourdin : Ce sont les mêmes méthodes que Martine Aubry...

Laurent Wauquiez : Ça ne me dérange pas, mais ce ne sont pas les mêmes méthodes, mais sur certains points elle a pu faire de bonnes choses.

Jean-Jacques Bourdin : Vous pensez donc que cette campagne est nécessaire ?

Laurent Wauquiez : Oui, je pense qu'elle est nécessaire parce que c'est typique une mesure qui ne peut marcher que si les entreprises sont au courant et que les salariés ont compris que c'était utile pour eux et pour leur pouvoir d'achat. J'en profite pour rappeler quelques détails : un salarié au SMIC qui fait quatre heures supplémentaires par semaine gagne l'équivalent d'un treizième mois sur l'année parce qu'elles sont totalement défiscalisées. C'est de l'argent qui reste entièrement dans votre porte feuille donc ça vaut la peine.

La rédaction-Bourdin & Co